12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 07:44
Republican-Propaganda1sep04-copie-2.GIF


Contribution à l’histoire d’un coup d’État rampant
“Tentacles of Rage”, de Lewis H. Lapham


 

http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=3112

 

Cet article de Lewis H. Lapham est une grande contribution à la compréhension de l’histoire réelle récente de l’Amérique, à la compréhension de la situation actuelle, à la compréhension de la réalité structurelle de l’Amérique. Il donne une approche différente, plus personnelle, d’un phénomène que nous avons déjà abordé à diverses occasions, et principalement avec la publication de commentaires et autres sur le “mémo Powell”. La publication discrète et la diffusion limitée de ce document (en 1971) est sans aucun doute l’événement le moins connu de l’histoire de l’Amérique dont l’importance symbolique et pratique pour l’évolution de l’Amérique (jusqu’à nos jours) soit si fondamentale.

 

Lapham, éditeur de Harper’s Magazine, grand esprit indépendant plutôt libéral, auteur prolifique et gloire reconnue de l’intelligentsia américaine, retrace dans ce long article de septembre 2004 le long cheminement menant au “mémo Powell” puis à ses conséquences, jusqu’à la domination dictatoriale qu’exerce aujourd’hui la pensée extrémiste de droite sur les conceptions et la vision du monde américanistes. Il se place essentiellement de son point de vue, dans son domaine, d’ailleurs à partir de son expérience personnelle, pour nous apprendre le cheminement de l’investissement intellectuel de l’Amérique, voulu par un petit groupe d’hommes au départ, ensuite relayé par toute la puissance de ce qu’on nomme the Corporate Power, organisé dans des réseaux d’influence de plus en plus nombreux, de plus en plus puissants.

 

Ce n’est pas un complot dans la mesure où tout se fait à ciel ouvert au “pays de la liberté”. C’est tout de même un complot parce qu’il s’agit d’une manipulation réussie, dans un but parfaitement identifié dès l’origine, sur une période d’un tiers de siècle, de la plus grande puissance du monde, et, au-delà, de son influence sur le reste du monde. Notre existence à nous tous est influencée par le “mémo Powell”.

Notre appréciation est que cet investissement intellectuel, tout comme la place attribuée ici au “mémo Powell”, doivent être perçus dans un cadre plus large, que nous nommons la re-“privatisation” de l’Amérique, qui est la destruction systématique de toute référence régalienne, de toute notion de bien public, qui fut effectivement entreprise dans les années 1970 à partir du “mémo Powell”, installée sous Reagan, développée sous Bush-41 et sous Clinton, jusqu’à l’apothéose d’aujourd’hui.

L’article de Lewis H. Lapham a été publié dans Harpers Magazine, dans le numéro de septembre 2004.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés