16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 07:08
Un livre de Webster G. Tarpley

74b5025ae9b52ac82e8ce8a726ceab5f.jpg

Ce livre constitue une vive réaction à l'incapacité des services de renseignement étasuniens, comme celle de l'enquête conjointe du Congrès ou de la Commission Kean-Hamilton sur le 11 Septembre à dégager les faits essentiels relatifs aux attentats terroristes de septembre 2001.

L'auteur prend pour point de départ le mythe officiel du 11/9 (19 pirates de l'air arabes, al-Qaida, Oussama ben Laden, un ordinateur portable dans une grotte afghane) et montre comment ce mythe a été fabriqué dans les 10 jours qui ont suivi le 11 Septembre par des fuites organisées par George Tenet et Richard Clarke auprès des médias, par des remarques faites par Colin Powell, ainsi que par le discours prononcé par Bush au Congrès le 20 septembre. Depuis lors, chacun d'eux a été pris en flagrant délit de mensonge sur l'Irak et sur d'autres sujets, si bien qu'il est grand temps de mettre à nu leurs mensonges sur le 11/9.



Après avoir passé en revue les faits établis, afin de démontrer que la véracité du compte-rendu officiel du 11/9 n'a jamais été prouvée, l'auteur élabore une théorie du terrorisme international
fondée sur les expériences faites avec l'assassinat de Kennedy, les Brigades rouges, le groupe Baader-Meinhof et d'autres affaires plus récentes.

Il affirme que le terrorisme international, y compris le 11/9, est en grande partie le produit des services de renseignement, et met en lumière le rôle des lampistes et des boucs émissaires, des réseaux de "taupes" à l'intérieur du gouvernement et des médias, des professionnels anonymes qui sont les véritables auteurs des atrocités, et des cellules de commandement secrètes existant dans des contextes paramilitaires privatisés.

  Une fois ce cadre posé, Tarpley procède à l'analyse d'une douzaine de points sur lesquels le compte-rendu officiel du 11/9 se révèle absurde, contradictoire, éminemment douteux, ou simplement physiquement impossible. En répondant aux objections, l'auteur montre que des moments clés de l'histoire américaine tels que la Déclaration d'Indépendance, le House Divided Speech de Lincoln ou le programme du Parti Républicain en 1860 seraient qualifiés aujourd'hui de théories du complot par les néo-conservateurs qui se sont autoproclamés gardiens de l'orthodoxie.

Tarpley présente la longue histoire du terrorisme comme un outil permettant de manipuler l'opinion publique en faveur de la guerre et de la dictature, depuis Guy Fawkes jusqu'à l'opération Northwoods en passant par l'attentat contre le Maine. On voit alors se dresser l'ombre d'Abraham Lincoln, qui, par le biais de sa fameuse série de résolutions qui récusaient le compte-rendu officiel de l'origine de la guerre du Mexique dressé par l'administration Polk, symbolise l'aspiration américaine classique à la vérité et au rejet de toute manipulation de la part du gouvernement.

Le livre se conclut par un aperçu de l'élection présidentielle de novembre 2004 aux États-Unis et de la lutte géopolitique qui oppose l'expansionnisme des néo-conservateurs étasuniens à la Fédération de Russie ; c'est le premier livre à replacer le 11 Septembre dans le contexte d'une guerre froide toujours d'actualité.


« Le terrorisme d'origine incertaine, utilisé comme justification de guerres menées à l'étranger et contre ses propres citoyens : une étude comme La Terreur fabriquée de M. TARPLEY était attendue depuis longtemps et ouvrira, espérons-le, les yeux de nombreuses personnes...»

Gerhard WISNEWSKI, producteur de télévision allemand, auteur de Operation 9/11 et de Mythos 9/11.

«Je ne connais personne d'autre qui dénonce sans aucune crainte le terrorisme d'État comme [le fait] Webster G. TARPLEY, une référence pour de nombreux journalistes d'investigation. Il déploie sa vision globale d'historien avec la précision d'une vigie de nos sombres élites actuelles.» Barrie ZWICKER, journaliste canadien primé, auteur de documentaires.

«Le livre de M. TARPLEY est, sans conteste, le plus important et le meilleur jamais écrit sur le sujet. Il s'agit d'une excellente combinaison d'analyse géopolitique, de philosophie et de recherche sur tous les aspects du 11 Septembre... [un travail] qui va très loin.» Nico HAUPT, chercheur indépendant sur le 11 Septembre, collabore à différents sites Internet.

« La Terreur fabriquée est brillamment écrit ; on ne peut s'arrêter de le lire. Webster rend un jugement dévastateur. Mes félicitations ! Je le recommande de tout cœur.»
Andréas VON BÜLOW, ancien ministre allemand de la Recherche et de la Technologie, membre de la commission parlementaire sur le Renseignement. et auteur de La CIA et le 11 Septembre.

Un ouvrage d'une importance considérable: Le livre sans concession qui va le plus loin :

page après page, les événements prennent leur sens.

A propos de l'auteur

Historien spécialisé dans le terrorisme après la seconde guerre mondiale, journaliste, Webster G. TARPLEY, s'est fait connaître en 1978 par son enquête sur l'assassinat d'Aldo Moro, à la demande de parlementaires italiens. Sa biographie de George W. Bush père et ses essais sur les dérives fascistes du gouvernement américain en font un opposant farouche du gouvernement actuel des États-Unis.




synt-4ed.jpg« La guerre au terrorisme est un mythe. » Webster Tarpley, historien et journaliste états-unien, travaille sur les formes modernes d'ingérence, en particulier sur l'exploitation de la menace terroriste. « On ne peut pas comprendre la politique actuelle des États-Unis si l'on mésestime la portée réelle du 11 septembre. Les attentats du 11 Septembre ont été un coup d'État. La guerre contre le terrorisme est basée sur un mythe et est devenue une religion d'État obligatoire depuis ces événements. La seule façon de lutter contre les néo-conservateurs est de détruire ce mythe. L'ouverture d'une commission de vérité comme celle de Russell-Sartre lors de la guerre du Vietnam pourrait contribuer à le détruire. »

11 Septembre : le mythe du 21ème siècle.

Ce livre constitue une vive réaction à l'incapacité des services de renseignement étasuniens, comme celle de l'enquête conjointe du Congrès ou de la Commission Kean-Hamilton sur le 11 Septembre à dégager les faits essentiels relatifs aux attentats terroristes de septembre 2001.

L'auteur prend pour point de départ le mythe officiel du 11/9 (19 pirates de l'air arabes, al-Qaida, Oussama ben Laden, un ordinateur portable dans une grotte afghane) et montre comment ce mythe a été fabriqué dans les 10 jours qui ont suivi le 11 Septembre par des fuites organisées par George Tenet et Richard Clarke auprès des médias, par des remarques faites par Colin Powell, ainsi que par le discours prononcé par Bush au Congrès le 20 septembre. Depuis lors, chacun d'eux a été pris en flagrant délit de mensonge sur l'Irak et sur d'autres sujets, si bien qu'il est grand temps de mettre à nu leurs mensonges sur le 11/9.

Après avoir passé en revue les faits établis, afin de démontrer que la véracité du compte-rendu officiel du 11/9 n'a jamais été prouvée, l'auteur élabore une théorie du terrorisme international fondée sur les expériences faites avec l'assassinat de Kennedy, les Brigades rouges, le groupe Baader-Meinhof et d'autres affaires plus récentes.

Il affirme que le terrorisme international, y compris le 11/9, est en grande partie le produit des services de renseignement, et met en lumière le rôle des lampistes et des boucs émissaires, des réseaux de "taupes" à l'intérieur du gouvernement et des médias, des professionnels anonymes qui sont les véritables auteurs des atrocités, et des cellules de commandement secrètes existant dans des contextes paramilitaires privatisés.

Une fois ce cadre posé, Tarpley procède à l'analyse d'une douzaine de points sur lesquels le compte-rendu officiel du 11/9 se révèle absurde, contradictoire, éminemment douteux, ou simplement physiquement impossible. En répondant aux objections, l'auteur montre que des moments clés de l'histoire américaine tels que la Déclaration d'Indépendance, le House Divided Speech de Lincoln ou le programme du Parti Républicain en 1860 seraient qualifiés aujourd'hui de théories du complot par les néo-conservateurs qui se sont autoproclamés gardiens de l'orthodoxie.

Tarpley présente la longue histoire du terrorisme comme un outil permettant de manipuler l'opinion publique en faveur de la guerre et de la dictature, depuis Guy Fawkes jusqu'à l'opération Northwoods en passant par l'attentat contre le Maine. On voit alors se dresser l'ombre d'Abraham Lincoln, qui, par le biais de sa fameuse série de résolutions qui récusaient le compte-rendu officiel de l'origine de la guerre du Mexique dressé par l'administration Polk, symbolise l'aspiration américaine classique à la vérité et au rejet de toute manipulation de la part du gouvernement.

Le livre se conclut par un aperçu de l'élection présidentielle de novembre 2004 aux États-Unis et de la lutte géopolitique qui oppose l'expansionnisme des néo-conservateurs étasuniens à la Fédération de Russie ; c'est le premier livre à replacer le 11 Septembre dans le contexte d'une guerre froide toujours d'actualité.

« Le terrorisme d'origine incertaine, utilisé comme justification de guerres menées à l'étranger et contre ses propres citoyens : une étude comme La Terreur fabriquée de M. TARPLEY était attendue depuis longtemps et ouvrira, espérons-le, les yeux de nombreuses personnes...»

Gerhard WISNEWSKI, producteur de télévision allemand, auteur de Operation 9/11 et de Mythos 9/11.
 

«Je ne connais personne d'autre qui dénonce sans aucune crainte le terrorisme d'État comme [le fait] Webster G. TARPLEY, une référence pour de nombreux journalistes d'investigation. Il déploie sa vision globale d'historien avec la précision d'une vigie de nos sombres élites actuelles.» Barrie ZWICKER, journaliste canadien primé, auteur de documentaires.

 

«Le livre de M. TARPLEY est, sans conteste, le plus important et le meilleur jamais écrit sur le sujet. Il s'agit d'une excellente combinaison d'analyse géopolitique, de philosophie et de recherche sur tous les aspects du 11 Septembre... [un travail] qui va très loin.» Nico HAUPT, chercheur indépendant sur le 11 Septembre, collabore à différents sites Internet.

 

« La Terreur fabriquée est brillamment écrit ; on ne peut s'arrêter de le lire. Webster rend un jugement dévastateur. Mes félicitations ! Je le recommande de tout cœur.»
Andréas VON BÜLOW, ancien ministre allemand de la Recherche et de la Technologie, membre de la commission parlementaire sur le Renseignement. et auteur de La CIA et le 11 Septembre.

 
Un ouvrage d'une importance considérable: Le livre sans concession qui va le plus loin :

page après page, les événements prennent leur sens.

 

A propos de l'auteur

 
 
Historien spécialisé dans le terrorisme après la seconde guerre mondiale, journaliste, Webster G. TARPLEY, s'est fait connaître en 1978 par son enquête sur l'assassinat d'Aldo Moro, à la demande de parlementaires italiens. Sa biographie de George W. Bush père et ses essais sur les dérives fascistes du gouvernement américain en font un opposant farouche du gouvernement actuel des États-Unis.

 

 


http://www.reopen911.info/livres/la-terreur-fabriquee-made-in-usa.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés