15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 05:29
http://socio13.wordpress.com/2007/12/12/kadhafi-le-revelateur/



Comme dit ma mère pour qui l’humanité se divise entre gens propres et gens sales: « il fait un peu négligé , mais il a de l’allure”. Kadhafi nous en fout plein la vue avec sa tente de Bédouin, sa djellaba, son lait de chamelle et ses « amazones » grassouillettes . Un homme dont les gardes du corps ont des fesses rondes, des genoux en X et des rondeurs boudinées  sous le rude treillis,   ne peut pas être totalement mauvais…   Kadhafi, cette  fuyante personnalité a le mystérieux pouvoir  de rendre ridicule tout ce qu’il touche, les fausses grandeurs s’effondrent, l’hypocrisie se dégonfle, c’est le privilège de la folie surréaliste.

 

Il fallait le voir hautain, lointain, niant avoir abordé la question des droits de l’homme avec Sarkozy. Au meilleur des cas il n’avait pas daigné écouter celui que la presse étrangère appelle déjà “le vendeur de vent”. Tout le cirque présidentiel, les hoquets vertueux des députés de gauche, la petite agitée des droits de l’homme et sa France paillasson, tout cela devenait complètement ridicule, du vaudeville! A quoi ne s’habitue-t-on pas à la longue?  On les voit à la télé, mais ne les entend même plus ces guignols, et ce avec ou sans kadhafi, mais avec lui tout à coup ça se voit, tout ça c’est du flan. Yama Rade, Kouchner et toute la gauche en bloc se fichent complètement des droits de l’homme en Libye, comme ils se moquent des torturés par les nord-américains, des suppliciés de Guantanamo et autres lieux semblables, c’est un fond de commerce. 

 

Tout ça parce que cet  anarchiste couronné , halluciné, sorti de l’imagination d’Artaud ou de celle de Chester Himes pour le kitsch, traverse le décor et  les  ridiculise en les entraînant dans son sillage. Le bédouin drapé dans sa cape, le regard dissimulé derrière des lunettes ray ban, coiffé d’un camembert noir nous disait : « Ah vous voulez du théâtre, vous allez en avoir, personne ne peut me battre à ce petit jeu ! »

 

Pratiquement il n’y a pas eu un sujet sur lequel il ne se soit employé à dynamiter les positions vertueuses de la France.

 

A propos du Darfour - dossier sur lequel la diplomatie française cherche à hâter le déploiement de forces internationales officiellement  pour protéger les réfugiés -, M. Kadhafi a critiqué, mardi, “l’internationalisation du conflit”. “Si nous laissons les habitants du Darfour se débrouiller eux-mêmes, la crise du Darfour se terminera d’elle-même”, a-t-il affirmé.

 

 Mouammar(Vous remarquerez l’usage du prénom exotique dont la presse française ne se lasse pas !) donc Mouammar Kadhafi a fait la leçon aux Européens et particulièrement à la France sur le thème des droits de l’homme.  Donc mardi après avoir effrontément nié toute discussion avec Nicolas Sarkozy sur les droits de l’homme, ce qui revenait à le traiter de menteur ou à avouer qu’il avait dormi à ce moment pourtant crucial de la conversation, il a poursuivi son travail de sape devant des représentants de la communauté africaine réunis à l’Unesco. Il a longuement disserté sur les raisons qui poussent des jeunes gens issus de l’immigration à casser et incendier… les invitant à rentrer en Afrique s’ils ne sont pas certains d’être traités à l’égal de leurs compatriotes. “Je m’intéresse aux Africains (…) et je remarque que l’intérêt des autres pour les Africains n’est pas le même, a-t-il expliqué, selon la traduction simultanée de l’arabe au français. Les Africains immigrés sont considérés comme des marginaux, des nécessiteux. Parfois, ils réagissent par des actes de violence, ils allument des incendies. Nous sommes contre la violence. Mais cela veut dire qu’ils vivent des situations difficiles, qu’ils souffrent. Cela mérite qu’on s’y intéresse. Pourquoi ces incendies qu’ils allument ? Et ce qu’il y a des droits qui ne sont pas respectés, qui sont violés ?”, s’est-il interrogé. “Nous sommes dans le pays des droits de l’homme (…) Le citoyen français, le citoyen belge, le citoyen anglais jouit de ces droits. Mais quand nous parlons des droits de l’Homme, nous devons aussi les appliquer aux étrangers (…) Qu’est ce qui fait que des jeunes brûlent des voitures, il y a des raisons, a-t-il insisté. Nous et le gouvernement français devrions le savoir. Nous avons besoin réciproquement les uns des autres. Il n’y en a pas un qui doit avoir la priorité sur l’autre. Cette question doit être étudiée en détail, a-t-il assuré,” au contraire de son hôte, qui avait estimé le 29 novembre qu’”explique  les violences serait les excuser.


Kadhafi sur sa lancée a enfoncé le clou en regrettant que les Africains aient été “colonisés, réduits à l’esclavage“, “utilisés dans les guerres“, exploités pour “travailler dans le bâtiment, construire les routes, dessécher les marécages“, puis “balancés dans les banlieues“. “La situation est claire, si nous n’avons pas notre place en Europe, nous avons notre continent“, a-t-il conclu, promettant de “prendre soin” des personnes intéressées par un retour.

 

Bertrand Delannoe - qui n’avait pourtant pas craint d’accueillir Condoleezza Ricecomme une princesse surdouée au piano alors que les marines anéantissaient falloujah, considérant sans doute qu’une infirmière bulgare en vie valait beaucoup plus que 100.000 morts irakiens - donc le maire s’est plaint que les ponts de Paris aient été fermés aux piétons pour que Kadhafi puisse faire une promenade en bateau mouche. “Alors qu’il venait de faire un discours à l’UNESCO “indigeste” sur les droits de l’homme et les immigrés“. indigeste pour qui ? Pas ceux qui campent à la rue de la Banque en tout cas faute d’un logement dans Paris. Pendant ce temps là Ségolène Royal, François Bayrou et malek Halter manifestaient dans une cabine télphonique.

 

Le medef lui au  moins s’est montré logique, ila tendu la sébille pas le coktail molotov : Avant de se rendre à l’Elysée mercredi, le colonel Kadhafi a rencontré des chefs d’entreprise du Medef. Il leur a expliqué sans détour que la normalisation des relations politiques avec la France avait pour contrepartie la signature de contrats et des marchés ouverts pour les entreprises françaises.

 

L’Elysée a reconnu n’avoir pas parlé des “droits de l’homme” dans la deuxième conversation entre les deux présidents, vu qu’ils en avaient déjà parlé, enfin comme nous l’avons vu Sarkozy parlait..  kadhafi et l’interpète dormaient. En revanche Sarkozy lui a conseillé de prendre position sur les attentats d’Alger, ce à quoi Kadhafi a répondu qu’il ne l’avait pas attendu vu qu’il s’était longuement entretenu par téléphone avec Bouteflika.

 

Longtemps accusé de soutien aux attentats terroristes,  ses récentes déclarations à Lisbonne, dans lesquelles il disait le terrorisme justifié pour les “faibles”,  avait servi de prétexte aux hurlement d’indignation de ceux qui ne condamnent pas avec la même détermination les bombardements des B 52 sur des civils. Il faudrait, vu les dégâts respectifs, condamner avec la même vigueur les attentats suicides et les bombardements sur des populations innocentes, vu qu’effectivement tout le monde n’a pas les moyens de se payer un B 52.  Mouammar Kadhafi l’a fait remarquer et il  est revenu sur ses propos, mercredi 12 décembre, à Paris, lors d’un entretien sur la chaîne de télévision internationale France 24. “C’est clair, ce que j’ai dit va dans le sens de la lutte contre le terrorisme. Nous le condamnons”, a déclaré M. Kadhafi. Mais“cela ne suffit pas. Il faudra trouver quelles sont les causes du terrorisme. Trouver les causes de la maladie pour la combattre”, a-t-il ajouté en soulignant que les Etats ne pouvaient pas se contenter d’un “plan sécuritaire”. “Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une lutte entre colonisateurs et colonisés, c’est un phénomène aveugle, c’est un terrorisme sans raison”, a-t-il dit.

 

Comme chez les Bédouins on n’invite pas les gens pour les insulter, on s’interroge, dormait-il quand Sarkozy lui a fait la leçon sur les droits de l’homme ? Peut-être avait-il simplement honte pour son hôte de son absence de savoir vivre… D’ailleurs Sarkozy qu’un Colombien a récemment traité “d’exhibitionniste compulsif”a paru dans cette affaire un tantinet dépassé… Comme c’est gênant un chef d’Etat qui dévoile la folie de tous, et reste  les yeux clos derrière des lunettes de soleil, passant sans transition d’un mutisme hagard  aux propos les plus sensés, et fracassant avec une sorte d’innocence ravageuse tous les efforts diplomatiques … Tous les autres paraissent devenus fous y compris la Ligue des droits de l’homme  (LDH) qui dénonce ce mercredi le cynisme des autorités françaises qui reçoivent Mouammar Kadhafi “comme un prince” au moment où l’Algérie est frappée par des attentats. Pardon quel est le rapport ? Encore un qui semble ignorer les subtilités de la politique internationale et le fait que Kadhafi s’entend avec les Saoudiens comme chien et chat… les Saoudiens entre nous ils sont plutôt les courroies de transmission des dirigeants étasuniens… Vous me suivez?

 

Non, vous contemplez Gluksman et Bernard Henry levy petrifiés, Kadhafi c’est pire qu’un entartrage…

 

Au titre des curiosités de cette visite, il convient de conclure sur le titre du Figaro de ce jeudi :

 

Sarkozy accompagne Kadhafi sur les chemins de la respectabilité…

 

danielle bleitrach

 

Partager cet article

Published by - dans France
commenter cet article

commentaires

les amis du négatif 16/12/2007 11:11

LIMPIDE ET LUMINEUX!!! Nous avons donc signalé ce texte en en copiant le lien et en l'ajoutant en commentaire à notre petit "pastiche grinçant" sur notre blog qui a diversement traité du passage de Sa Grandeur dans l'hexagone sarkonapartien...Félicitations!
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés