12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 14:42

L'Orient le Jour

L’Église chaldéenne dénonce la violence « orchestrée » contre ses fidèles et demande au gouvernement de tenir ses engagements de protéger cette communauté.



« Nous sommes la cible d’une campagne de liquidation, une campagne de violences aux objectifs politiques », a déclaré Mgr Louis Sako, l’archevêque chaldéen de Kirkouk (Nord), dans un entretien à l’AFP. Il a une nouvelle fois dénoncé « la continuation des attaques et des agressions contre les chrétiens, surtout à Mossoul », capitale de la province de Ninive à 370 km au nord de Bagdad, et historiquement l’un des berceaux des chrétiens irakiens. Selon des sources au sein du clergé local, six chrétiens ont été tués la semaine dernière à Mossoul, aujourd’hui dernier bastion urbain de la branche irakienne d’el-Qaëda. En février 2008, l’archevêque chaldéen de Mossoul, Mgr Faraj Rahou, y avait été kidnappé et retrouvé mort quelques semaines plus tard. Sa mort avait suscité la réprobation internationale et le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki s’était alors engagé à protéger la communauté chrétienne. « Ces attaques ne sont pas les premières et ne seront malheureusement pas les dernières », a déploré Mgr Sako.

« Ceux qui nous visent cherchent à en tirer un avantage politique : soit en poussant les chrétiens à quitter le pays, soit pour les forcer à s’allier avec des groupes dont nous refusons les projets », a estimé le prélat. « Je n’exclus pas que nous soyons les victimes d’un plan à la fois régional et interne, la situation est tellement compliquée et mêlée dans un Irak transformé en champ de bataille », a-t-il analysé. « Nous avons entendu beaucoup de paroles du Premier ministre Maliki, mais cela ne s’est malheureusement pas traduit dans les faits », selon Mgr Sako.

« Nous continuons d’être visés, nous voulons des solutions, pas des promesses », a-t-il souligné.
Les chaldéens, des catholiques de rite oriental, constituent la principale communauté chrétienne du pays, et l’une des plus anciennes églises chrétiennes. Selon Mgr Sako, le nombre de chrétiens en Irak avant l’invasion américaine de mars 2003 tournait autour de 800 000. Depuis lors, presque 250 000 ont quitté le pays. En cinq ans, près de 200 membres de cette communauté ont été tués, et environ 200 attaques ont été perpétrées contre des églises ou des chrétiens, essentiellement à Bagdad, Mossoul et Kirkouk (255 km au nord de Bagdad), a précisé l’archevêque.

« Les chrétiens d’Irak n’ont pas de milices ou tribus pour les défendre. Nous avons un sentiment amer d’injustice, car des innocents sont tués et on ne sait pas pourquoi », a-t-il ajouté. « Nous ne sommes pas capables de former une force de protection, et cela ne résoudra pas le problème et risque au contraire de compliquer la situation », a expliqué Mgr Sako, qui a demandé à ses coreligionnaires de « ne pas céder aux forces du mal et de l’obscurantisme ».

L’archevêque de Kirkouk a également appelé les chrétiens « à rester attachés à leur patrie et à leur statut sur cette terre qui est la leur ». Il a enfin rappelé « les Américains, qui occupent notre pays, à leur responsabilité de protéger les Irakiens ».


http://www.lorient-lejour.com.lb/page.aspx?page=article&id=383267

Partager cet article

Published by - dans Iraq
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés