25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 02:06



par Camille Peugny

Si l'ascenseur social monte, il peut aussi descendre. Et dans les générations nées à partir des années 1960, ils sont de plus en plus nombreux à occuper une position moins élevée que celle de leurs parents, assure le sociologue Camille Peugny.


Ces "mobiles descendants" représentent aujourd'hui 25% des 35-39 ans, contre 18% il y a vingt ans. En cause: l'évolution de la structure des emplois qui n'a pas suivi celle des diplômes, marquée par la massification de l'enseignement supérieur.

Nombre d'entre eux sont donc victimes d'un double déclassement: scolaire, car ils ont un niveau de formation supérieur à celui requis pour l'emploi qu'ils occupent, et social, car ils n'ont pas maintenu la position de leurs parents, quand bien même ils ont un cursus scolaire plus brillant.



Camille Peugny distingue deux grands types de déclassés: les enfants de cadres, eux-mêmes originaires d'un milieu populaire, "en rébellion" contre cette société qui ne les a pas récompensés de leurs efforts; et ceux issus d'une lignée de cadres, que leur déclassement pousse dans une attitude de "retrait" de la compétition sociale.

Mais tous ont en commun la même expérience de la frustration, qui contribue à influencer leur positionnement politique. Camille Peugny y voit même un des facteurs explicatifs à la "droitisation" de la société. Mais sur ce dernier point, sa démonstration n'est guère convaincante. Le seul point faible de ce livre accessible et instructif.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés