9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:53

Rue 89

La France veut vacciner 75% de sa population, alors que le virus n'a fait que 15 morts. Le point sur la situation dans les autres pays.


Des Indiens d'Amazonie lors d'une foire artisanale à Manaus, au Brésil (Reuters / Amazona Press)

Indiens de Guyane française


Quel pays a commandé plus de vaccins par habitant que la France ? Très peu, en l'état actuel des informations disponibles. Sur le milliard de doses qui auraient été commandées dans le monde (selon la Fédération internationale de l'industrie pharmaceutique, l'IFPMA), près d'un dixième est destiné à l'Hexagone, alors que d'autres pays sont bien plus peuplés ou bien plus touchés que nous.


A à la Direction générale de la Santé de la Commission européenne, on nous précise que :


« La quantité de doses est souvent secrète, les Etats ne le diront parfois à leur population que quand ils la vaccineront. »


Les industriels de l'IFPMA concèdent quelques informations « à prendre avec précaution » :


« Parmi les pays qui ont commandé assez pour couvrir 100% de leur population, on peut citer le Canada, la Grèce, Israël, les Pays-Bas, et parmi ceux qui ont commandé de quoi couvrir 30 à 78% de la population se trouvent la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ».


La France est tout en haut de cette fourchette (+ de 75%), avec 94 millions de doses commandées (il faut deux doses pour vacciner une personne)… sans compter l'option pour 30 millions de doses mise pour 2010, comme l'indique le site public spécialement dédié à la grippe A.


Les anti-vaccins de plus en plus audibles

Mesure exceptionnelle, ce vaccin, qui commence à être testé en Espagne, devrait être mis sur le marché mondial avant la fin des essais cliniques.


De quoi faire hurler les anti-vaccins, d'autant qu'en France le virus n'a fait que 15 morts, dont 3 en métropole. Sans compter qu'on ignore s'il faudra une ou deux injections et si le virus n'aura pas muté au moment où le vaccin sera disponible.


En pleine crise économique, le plan grippe A français (estimé à 1,5 milliard d'euros, soit plus de 10% du trou de la Sécu), a de quoi soulever la polémique.


Les personnels médicaux, à vacciner en priorité, s'émeuvent de manière de plus en plus bruyante : selon L'Express « plus d'un tiers des personnels de santé hésitent ou refusent carrément la fameuse piqûre » selon un sondage réalisé auprès de 4 752 médecins, infirmières ou aides-soignants.


Et selon un sondage réalisé par un syndicat infirmier, près des deux tiers des infirmières refusent la vaccination.


Rue89 fait le point sur l'état de la préparation dans cinq grands pays.


 

Chine : 5% de la population

La Chine annonce qu'elle sera le premier pays au monde à vacciner grâce à un vaccin unidose mis au point par le laboratoire national Sinovac, dès le 1er octobre à l'occasion des 60 ans de la Chine communiste.


Mais « seulement » 65 millions d'injections sont prévues… soit 5% de la population (65 millions, c'est aussi le nombre des membres du parti…). 5 592 cas de malades ont été confirmés jusqu'à présent en Chine, dont aucun mortel (officiellement).


Grande-Bretagne : 21% de la population


En Grande-Bretagne, qui compte 66 victimes de la grippe A, le gouvernement a prévu de vacciner 13 millions de personnes sur 61, soit 21% de la popultaion dans un premier temps.


Les autorités craignent que les gens refusent de se faire vacciner alors qu'avec avec 5000 contaminés par semaine, l'épidémie a atteint le niveau de la grippe saisonnière en hiver. Mais les rumeurs sur la dangerosité du vaccin vont bon train.


Etats-Unis : 30% de la population


Aux Etats-Unis, où un million de personnes ont déjà été infectées (pour 556 décès), le gouvernement a commandé 195 millions de doses de vaccins, 2,5 fois moins par habitant que la France, pour un pays habituellement champion des vaccins.


Allemagne : 30% de la population


L'Allemagne a prévu de vacciner 25 millions de personnes sur 82. Les commandes sont décentralisées dans les Länder et les frais pris en charge par les caisses d'assurance-maladie. La dépense est estimée à 600 millions d'euros en 2009 et environ 200 millions d'euros en 2010.


Espagne : 40% de la population


En Espagne, le gouvernement a pour l'instant commandé 37 millions de doses pour couvrir 18 millions de personnes, soit 40% des 45 millions d'habitants, mais la ministre de la Santé a annoncé le 31 qu'elle voulait pouvoir couvrir 60% de la population. Le coût total estimé est entre 333 et 400 millions d'euros.


Au-delà des Pyrénées, où 25 personnes sont décédées de la grippe A, des professeurs, chauffeurs de bus et de taxi ont fait savoir que, bien que ne faisant pas partie des groupes prioritaires, ils voulaient aussi être vaccinés.


Partout on s'interroge sur le rapport risque/bénéfices et la pertinence à injecter à des millions de gens un vaccin produit dans la précipitation. Infovac, réseau d'experts créé à destination des pédiatres, cité par l'AFP admet que :


« Il n'est pas encore possible d'exclure un risque rare (1 à 10 par million) d'effets indésirables inhabituels ou graves. »


Avec votre aide, nous espèrons pouvoir compléter ces données et réaliser une carte du monde des politiques vaccinales.


(Avec Elodie Cuzin, Isabelle Raynaud et Alain-Xavier Wurst)


http://www.rue89.com/2009/09/09/grippe-a-paris-commande-10-des-doses-mondiales-de-vaccin

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés