19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 17:00

Internationalnews

Bastamag

15 juillet 2010


http://www.geo.fr/var/geo/storage/images/media/images/rubrique-environnement/actualite-durable/pesticides/161646-1-fre-FR/pesticides_940x705.jpg

Titre original: Un pesticide par jour

Par Agnès Rousseaux (15 juillet 2010)


Et si nous mangions à notre insu un pesticide par jour ? C’est en théorie possible. 365 pesticides différents, dans les fruits et légumes consommés en Europe, ont été identifiés par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Résultat de cette étude sur l’exposition des consommateurs, publiée le 12 juillet : 3,5 % des échantillons analysés dépassent les limites maximales de résidus légales (LMR).


Les principaux aliments concernés par ces taux excessifs sont les épinards (6,2%), les oranges, le riz, les concombres, les mandarines, les carottesLes produits importés de pays hors Union européenne sont les plus concernés par ces dépassements (7,6 %). Et les produits biologiques ne sont pas épargnés : 0,9 % des échantillons analysés montrent un dépassement des taux limites en pesticides.


« La présence de pesticides, même en excédent par rapport au niveau maximum, n’implique pas qu’il y ait un problème du point du vue de la sécurité alimentaire », relativise l’EFSA. Elle insiste sur le fait qu’aucun pesticide n’a été détecté dans, quasiment, les deux tiers des échantillons testés (62%). Il y aurait donc un peu moins de pesticides que les années précédentes, où la proportion des échantillons non contaminés s’élevait entre 52% et 58% (en 2005-2007). Mais les normes ont, entretemps, changé. Il est bien sûr question ici de « résidus de pesticides mesurables »…


Malgré une législation très stricte, 76 aliments pour bébés [1] présentent tout de même des résidus de pesticides, dont quatre excédant les normes maximales recommandées.


L’Europe plus tolérante vis-à-vis des pesticides


Sur l’évaluation de l’exposition à long terme, « aucun des pesticides évalués ne suscitait d’inquiétude pour la santé », conclut, optimiste, l’EFSA. Reste l’exposition aiguë : que se passerait-il si des personnes consomment de grandes portions d’aliments contenant les niveaux de pesticides les plus élevés enregistrés ? « Pour 35 combinaisons pesticides/aliments [2], un risque potentiel pourrait se présenter mais seulement dans de rares cas », répond l’EFSA. Difficile d’être moins explicite... D’autant que la nature des risques n’est pas précisée.


Cette étude a été menée selon les normes européennes entrées en vigueur en septembre 2008, qui permettent d’harmoniser les normes entre États. Problème : ces nouvelles règles ont été harmonisées par le bas. Les taux tolérés de pesticides sont plus élevés. En Autriche, les limites autorisées ont ainsi été élevées pour les deux tiers des pesticides utilisés, pour certains jusqu’à 1.000 fois !

Notes

[1] sur 2062 échantillons étudiés

[2] Une combinaison pesticide/aliment désigne l’utilisation d’un pesticide spécifique pour un aliment donné, comme le riz, les carottes ou les poires.


http://www.bastamag.net

Photo: www.geo.fr


Sur le même sujet:


Les pesticides omniprésents dans l'alimentation en France

Histoire des fraises industrielles importées d'Espagne, gavées de pesticides (reportage)

Fruits importés = catastrophe environnementale et sanitaire


Pesticides Non Merci, par ADABio (documentaire)


Pesticides, de la sensibilisation aux alternatives (video)

Pesticides et Santé: Trois vidéos


Indiens Huicholes et Pesticides/Huichols and pesticides (30')


Un fruit sur deux contaminé par des pesticides


Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-365-pesticides-differents-dans-les-fruits-et-legumes-consommes-en-europe-54313668.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Alimentation-Food
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés