31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 15:36

Internationalnews

 

abdelhakimbelhaj.jpg

  • EXPRESS.be 30 août 2011 Source:Russia Today

Abdelhakim Belhadj est le commandant libyen des rebelles qui se sont emparés la semaine dernière de la ville de Tripoli après être venus à bout des forces de Mouammar Kadhafi. Mais selon un article de Pepe Escobar dans Asia Times, il s’agirait aussi d’un fondamentaliste qui aurait été « Emir » du Groupe Islamique des Combattants Libyens (GICL), reconnu comme un groupe terroriste proche d’Al Qaida. Le journal arabe Asharq Alawsat confirme cette information.


Ce groupe a été créé dans les années 1990 par des combattants libyens de retour d’Afghanistan où ils avaient combattu les Soviétiques, sous la houlette d’Abu Laith al-Libi, un des leaders d’Al Qaeda.


Belhadj est né en 1966. En 1988, il serait parti en  Afghanistan pour rejoindre le Djihad aux côtés des Afghans contre les forces soviétiques. Après les attentats du 11 septembre, il est parti au Pakistan, puis en Irak. Là-bas, il aurait sympathisé avec Abu Musab al-Zarqawi.


Il a été arrêté en Malaisie en 2003 puis envoyé en Thaïlande dans une prison secrète pour y être interrogé et torturé par la CIA avant d’être remis « en cadeau » aux services secrets libyens en 2004. En 2010, il a été relâché avec 211 autres « terroristes » contre la rédaction d’une confession de 417 pages intitulée « études correctives »  en concertation avec les autorités libyennes, notamment avec Saïf al-Islam Kadhafi, et dans laquelle ils se sont engagés à cesser le djihad contre Kadhafi. En février dernier, cependant, Belhadj a décidé de retourner au combat contre Kadhafi avec les émeutes de la Cyrénaïque.


En 2007, le numéro 2 d’Al Qaida d’alors, Zawahiri, avait officiellement annoncé la fusion entre le GICL et la branche d’Al Qaida du Maghreb Islamique (AQIM). Depuis, le GICL et AQIM n’ont fait qu’un, Belhadj en étant l’Emir.


En 2007, le groupe avait annoncé le Djihad contre Kadhafi mais aussi contre les Etats Unis et les « infidèles » occidentaux. Dans les cercles islamiques, son nom de guerre est Abu Abdallah Assadaq. Le GICL est considéré comme un élément clé de la révolution qui a déchu le régime de Kadhafi. On estime à environ 800 le nombre de membres du GICL qui ont participé au soulèvement sous le commandement de Belhadj. Il s’est déjà assuré en Libye que lui et sa milice n’accepteraient que la loi de la Sharia.


Tous les services de renseignement des Etats Unis, de l’Europe et du Monde Arabe savent d’où il vient. 

 
Au début du conflit, Kadhafi avait affirmé que cette rébellion était soutenue de l’étranger par Al Qaida.


Journalist Pepe Escobar told RT, Al-Qaeda is already effectively in power in the capital. 


 Vidéo en anglais: http://youtu.be/1D7yVkSyIPs

Lire aussi: PATRICK COCKBURN

Islamists at the Heart of the Libyan Rebellion

 

Escobar: Abdelhakim Belhadj, un «actif» d’Al Qaida nommé commandant militaire de Tripoli

Comment les hommes d'Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye

 


 http://www.internationalnews.fr/article-bye-bye-kadhafi-bienvenue-al-qaida-82948353.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Afrique-Africa
commenter cet article

commentaires

Michel J. Cuny 24/07/2014 18:26


De façon générale, il semble bien que la diabolisation de Muammar Gaddhafi soit une pièce essentielle dans la stratégie visant à masquer, aux yeux du peuple français, certains points
d'impact des rapports de force déployés par l'impérialisme occidental depuis la seconde moitié du vingtième siècle jusqu'au temps présent.


 


Peut-être gagnerions-nous à y prêter attention.


 


Je vous recommande : www.francoisepetitdemange.sitew.fr


 


Cordialement,


 


 


 


Michel J. Cuny


 

Internationalnews 04/09/2014 00:49


Merci beaucoup pour le lien. L'ouvrage La libye révolutionnaire de l'auteur que vous recommandez et dont je viens de lire un résumé sur etoilenoire.hautefort.com parait trés intéressant et nous
allons nous le procurer. Nous avions publié un long article en deux parities fin 2011
http://www.internationalnews.fr/article-la-libye-un-pays-qui-etait-condamne-a-la-recolonisation-par-joelle-penochet-90084046.html Bien cordialement


anaconda 01/09/2011 23:51



paix en lybie


TOUS LES HONNEURS VONT A Monsieur Kadafi


mort ou fif ça est un grand homme


les autres ne sont que des voyoux


le peuple redemandera son excellence dans quelques années


étude payées


le confort payé


attendons ce qu'ils vont avoir demain les libiens


la guerre civile sans doutes comme en irak ,et bien d'autres pays


un pays sans dettes


regardez les voyous  criblé de dettes .. cherchez l"erreur


 



Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés