7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 09:45
Kokopelli

Par Dominique Guillet


Exemple: le soja de Monsanto en Amérique Latine

http://www.freespeechstickers.com/images/cap_and_trade_is_tax_and_raid_1bsk.png

 

Quelques jours après que j’eus posté mon troisième article sur l’arnaque climatique: Effets de « serres » et révolution verte eugénique, les Amis de la Terre postèrent sur leur site une traduction de l’article La soja Mata: Scandale : le soja GM détruit l’Amérique du Sud et cherche à encaisser des « Crédits Carbone » ! Un autre article en espagnol est également disponible sur le site de Grupo de reflexion rural: Bonos de carbono para la siembra directa y la soja.


Je vous invite à lire cet article, rédigé par une organisation paysanne d’Amérique latine, qui met en valeur ce que j’ai déjà dénoncé en mars 2007 dans mon article: « Le non-labour dans les sillons de l’agro-chimie » et surtout ce que j’ai dénoncé avec véhémence dans mon dernier article climatique:


« Pour finir, le lobby des biotechnologies est prêt pour Copenhague et il semble bien qu’il ait un ordre du jour proche de celui des grands groupes environnementalistes. Dans un document récent de l’association états-unienne de lobbying des biotechnologies, BIO, un des objectifs surprenants était de chercher à collaborer avec le WWF. »


- le scandale de l’implication de WWF dans le soja Monsanto au roundup en Amérique Latine. Rappelons que WWF est une organisation créée par deux eugénistes notoires; qu’elle s’égosille sur l’alerte climatique qui est l’un de ses fonds de commerce; et que ses relations avec certains groupes financiers suisses (banques UBS et Sarrasin) ne manquent pas de piquant. « Le WWF joue un rôle clé en permettant aux plus grandes sociétés de l’agrobusiness de se donner un semblant de responsabilité sociale et environnementale et en leur permettant d’écoblanchir la production de matières premières mondiales »


- La chasse aux crédits carbones lancée par Monsanto et ses associés pour les cultures chimiques sans labour: « L’AAPRESID est une des principales plateformes d’agrobusiness et fut fondée en 1998 sous le contrôle de Monsanto. Parmi les autres membres, on compte BASF, Syngenta, Bayer, Dow et de nombreuses autres entreprises importantes. Le lobbying de l’AAPRESID pour obtenir des subventions « climat » n’est pas surprenant puisqu’actuellement en Argentine, près de 17 millions d’hectares sont cultivés avec du soja GM en semis direct, ce qui représente 20% de la surface mondiale. L’Argentine joue un rôle clé sur la scène internationale, lorsque les thèmes biotechnologies et agrobusiness sont abordés. »


Cet article est très complet et corrobore tout ce que j’ai écrit, à savoir, l’invasion des biotechnologies sous le parapluie du « réchauffement climatique anthropique ».


Sur le site des Amis de la Terre, au dessus de l’article, une bannière lancinante et hypnotique passe de « ultimatum climatique » à « 1 millions de signatures pour le climat » à « signez l’appel pour Copenhague ».


Du bourrage de crâne et on se demande quand les Amis de la Terre vont finir par se réveiller et prendre conscience que tout cela est une immense farce. Pas une farce pour Monsanto qui engrange des bénéfices aux dollars verts et des crédits carbones. Pas une farce pour les paysans sud-américains qui en crèvent de toutes ces arnaques.


Alors, Amis de la Terre, dénoncer le scandale des nécro-carburants: bravo. Dénoncer les pratiques inhumaines du WWF et de Monsanto en Amérique Latine: bravo.


Mais qu’en est-il de votre propre complicité de par votre implication dans cette imposture climatique?

 

http://www.kokopelli-blog.org/?p=176

http://www.internationalnews.fr/article-credits-carbone-un-marche-climatique-qui-genere-des-revenus-a-partir-de-l-air-du-temps--40717537.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés