6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 10:09

 Le Grand Soir


Par Jean SANTERRE

 

http://www.artezia.net/sante/alzheimer/alzheimer.jpeg 
 

La maladie d’Alzheimer fait perdre leurs esprits aux Américains. C’est une épidémie. Et ce n’est pas caractéristique de ce qui arrive dans le reste du monde. L’organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 18 millions de personnes sont touchées par l’Alzheimer. Plus de 4,5 millions d’Américains sont touchés. Nous comptons pour 25% des cas d’’Alzheimer dans le monde alors que nous ne représentions que 4,6% de la population du monde. L’Europe ne connaît que la moitié de ce taux. 50% des Américains de plus de 85 ans sont susceptibles d’être frappés par l’Alzheimer. La question est : "pourquoi ?"


L’Alzheimer a été découverte pour la première fois en 1906. les instituts nationaux de la santé (NIH National Institutes of Health) s’accordent pour dire que ce n’est pas une forme de vieillissement normal. Les NIH affirment pourtant que la cause de l’Alzheimer "n’est pas connue." Ils expliquent que "les théories antérieures concernant l’accumulation de l’aluminium, fil, mercure, et d’autres substances dans le cerveau ont été réfutées."


N’en croyez rien. Les agences fédérales sont douées pour ne pas trouver de causes environnementales à beaucoup de maladies. Ils ont pour crédo : "Ne cherchez pas et vous n’aurez rien à trouver." Les semences génétiquement améliorés et les questions relatives aux modes de vie des personnes touchées perçoivent des financements pour d’évidentes raisons - leurs résultats ne lèsent pas les bénéfices des pollueurs..


Les scientifiques et des chercheurs des gouvernements n’ont pas sortis l’aluminium de la liste scientifique des facteurs susceptibles de causer l’Alzheimer. Des scientifiques liés à l’ International Aluminum Network, déclarent que l’ "aluminium est impliqué... comme facteur ou cofacteur potentiel dans le syndrome de l’Alzheimer aussi bien que dans l’etiopathogénèse des autre maladies neurodégénérative, parkinsonisme, sclérose latérale d’Amyotrophic et d’autres maladies." Ce n’est pas grand chose mais ça donne une idée.


Au commencement, on a pensé que l’aluminium pourrait être la cause unique de l’Alzheimer. Il s’est avéré que des personnes victimes de l’Alzheimer se sont avérées connaître des taux d’aluminium accrus dans le cerveau, aussi bien que dans la densité des plaques séniles et des noeuds neurofibrillaires. Cependant, certains rapports suggèrent que les plaques et les noeuds ne signifient pas toujours Alzheimer et vice versa. Sans compter que le cas des patients qui réalisent des dialyses de rein obscurcit un peu les choses… Ils ne peuvent pas excréter l’aluminium et ils doivent également être traités avec les médicaments qui incluent l’aluminium. Cependant, les rapports indiquent que les dialysés ne développent pas l’Alzheimer, bien qu’ils puissent développer une forme de démence de dialyse si l’équipement ne filtre pas l’aluminium. Et c’est là que se trouve un indice. Le processus de dialyse des reins exige de l’eau très épurée et non-fluorée. Qu’est ce que cela veut dire ? Peut-être le fluorure est-il le complice de l’aluminium dans ce crime.


En 1998 Julie Varner et deux collègues ont publié les résultats d’une recherche sur les effets du l’aluminium-fluorure et du sodium-fluorure sur le système nerveux des rats. Ils en ont conclu que l’"administration chronique d’aluminium-fluorure et de sodium-fluorure dans l’eau potable des rats a eu pour conséquence des changements morphologiques distincts du cerveau, y compris des effets sur les neurones et la cérebrovasculature." En termes moins choisis, il leur a semblé que le fluorure et l’aluminium pourraient causer l’Alzheimer. Ce n’était pas une étude définitive, mais ils étaient forcément sur la piste de quelque chose.


On rencontre l’aluminium dans notre eau potable, dans notre nourriture, et dans beaucoup de produits de consommation. L’addition de fluorure à l’eau potable aux ETATS-UNIS a commencé dans les années 50. L’eau potable de l’Amérique est maintenant à plus de 60% fluorée. Le fluorure apparaît dans beaucoup de nourritures et de boissons transformées faites avec de l’eau fluorée. Gardez à l’esprit que l’Europe a la moitié de notre taux d’Alzheimer. Ils ne mettent pas de flurore dans leurs approvisionnements en eau, mais ils utilisent des additifs en fluorure et des produits dentaires. Y a-t-il un lien ? Il y a aussi d’autres questions curieuses.


Pourquoi les gens qui ont une maladie de la thyroïde ont-ils un risque accru d’être touchés par l’Alzheimer ? Aux ETATS-UNIS, la maladie thyroïdique a atteint de plus grands niveaux épidémiques encore que l’Alzheimer, et pas moins de 20 millions d’américains en sont victimes. Sans compter les problèmes de la prise d’iode, une cause commune de la maladie thyroïde est le rayonnement. Sur ce plan on rencontre également des similitudes entre l’Alzheimer, la maladie de Creutzfeldt-Jacob (CJD), et maladie de la vache folle. La maladie de la vache folle est liée au engrais et à l’alimentation pour le bétail. Alors qu’est ce que le rayonnement, l’alimentation pour bétail, le fluorure et les engrais ont-ils en commun qui ait pu mener à l’apparition de l’épidémie d’Alzheimer ? L’industrie des engrais phosphatiques.


"Lutilisation d’engrais n’était pas une pratique courante aux Etats-Unis jusqu’après 1870, quand le phosphate et la chaux ont été utilisés pour les cultures comme le coton et le tabac. Vers la fin de la deuxième guerre mondiale a débuté l’ère de l’agriculture intensive" explique le producteur d’engrais Cargill. "A partir du phosphate produit en Floride, environ 95% est employé dans l’agriculture (90% entre dans l’engrais et 5% dans des suppléments d’alimentation pour le bétail)." Les 5% restant sont employés dans une variété de nourritures et de boissons, plus les soins aux personnes, les consommateurs et les produits industriels. George Glasser écrit dans le Earth Island Journal, les "pertes de radium dans les systèmes de filtration des équipements d’engrais phosphatiques sont parmi les types les plus radioactifs de pertes matérielles de radioactivité naturelle... l’uranium et tous ses produits dérivés à taux affaiblis se rencontrent dans le phosphate naturel, l’acide fluorosilicique (fluorure) et les engrais phosphatiques."


Le Florida Institute of Phosphate Research explique que le "retrait de l’uranium n’est plus profitable et tous les équipements d’extraction ont été démantelés. L’uranium qui reste dans les produits à base acide phosphorique et d’engrais est un à un taux si faible qu’il est sûr pour l’usage." Ceci n’est pas rassurant. L’exposition chronique à de faibles niveaux de contamination peut être aussi dangereuse, voire plus, que des niveaux élevés et chroniques d’exposition ou des occurrences aiguës.


Le silicate de calcium présente un autre intérêt, il s’agit d’un autre sous-produit de l’industrie des engrais à base de phosphate. Il est aussi utilisé comme anti-agglomérant dans le sel de table iodé. Le silicate de calcium est-il également radioactif ? Est-ce que cela aurait un impact significatif sur la thyroïde ? Etant donné le rapport entre l’Alzheimer et maladie de la thyroïde, Alzheimer peut être amené à augmenter exponentiellement.


L’industrie des engrais à base de phosphate semble être le fil commun de l’ Alzheimer - et peut-être aussi de la maladie de la thyroïde et des maladies du type vache folle. L’aluminium par lui-même ne peut pas causer Alzheimer, mais en combinaison avec les produits radioactifs de l’industrie d’engrais phosphatiques, il pourrait faire des ravages sur notre santé. Quelque soit la cause, nous méritons de vraies réponses en ce qui concerne cette épidémie et pas les leurres de la recherche sur la génétique et le style de vie des personnes atteintes par l’Alzheimer. Le nombre de victimes américaines est totalement hors de proportion avec l’incidence d’Alzheimer à l’échelle mondiale. Quelque chose a terriblement mal tourné. [1]


Article paru dans UN Observer : Alzheimer’s in America : The Aluminum - Phosphate Fertilizer Connection


Source de l'article: http://www.legrandsoir.info 8 novembre 2002 UN Observer

Photo: http://www.artezia.net/

 

Régimes alimentaires: http://www.esculape.com/geriatrie/alzheimdietetique.html

Alzheimer et pollution: http://www.naturemania.com/naturo/alzheimer.html

Alzheimer et vitamines: http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7027

A lire auss sur le fluor: http://blog.zwatla.com/acdnm/files/2009/02/les-dangers-du-fluor.pdf

Alzheimer et sucre: http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article1615

http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=5739

http://blog.capretraite.fr/2008/01/29/maladie-d%E2%80%99alzheimer-attention-au-sucre/

Médicmanets: http://www.prescrire.org/minidossiers/dossierAlzheimerMedoc.php

http://www.paperblog.fr/172378/alzheimer-les-fraises-gatees-que-l-on-sucre/

http://www.sciencesetavenir.fr/magazine/actualite/095716/alzheimer-aime-le-gras-et-le-sucre.html

http://www.lanutrition.fr/Le-sucre-pourrait-favoriser-le-d%C3%A9clin-mental-a-2041.html

Food: http://www.msnbc.msn.com/id/6560710/

Les jus réduiraient de 3/4 le risque d'Alzheimer
La maladie d'Alzheimer, un diabète de type 3?
DOSSIER : Alzheimer


Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-l-alzheimer-en-amerique-le-lien-entre-les-engrais-l-aluminium-et-le-phosphate-48721353.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Santé-Health
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés