7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 16:12

http://duverneuil.net/wp-content/uploads/2010/02/champagne.jpg

L'image du nucléaire n'est pas franchement compatible avec celle de produits alimentaires ou de boissons voulues de qualité, par leurs producteurs. Les vignerons de la région du Tricastin en ont fait la douloureuse expérience lorsqu'en juillet 2008 une série de dysfonctionnements a conduit à plusieurs 'incidents' de gravité diverse sur le site nucléaire du Tricastin. Largement couverts par la presse, ces 'incidents' ont eu comme conséquence annexe de voir les ventes de l'AOC locale, entre autres, chuter de quelque 40 %, avec à la clé un changement d'appellation stratégique pour tenter de relancer la commercialisation ...

A l'instar des vins du Tricastin, le 'roi des vins', le Champagne, pourrait voir son image se dégrader sensiblement par la faute d'un centre de stockage de déchets radioactifs situé en limite de sa zone de production. Afin de prévenir tout risque, depuis près de trois ans le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne (CIVC) milite auprès de diverses instances pour l'arrêt des rejets radioactifs d'un site de stockage de déchets nucléaires, situé dans le département de l'Aube.


En effet, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) bénéficie, depuis 2006, d'une autorisation de rejet d'effluents radioactifs gazeux et liquides pour son site de stockage de Soulaines, situé à quelques kilomètres du vignoble champenois. Or, on imagine aisément l'impact catastrophique qu'aurait une association d'image entre le champagne et les poubelles nucléaires que sont les sites de stockage de déchets radioactifs.


Un risque que les producteurs de champagne vont pourtant devoir encore assumer, la requête du CIVC contestant l'arrêté de rejets radioactifs n'ayant pas été retenue par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne dernièrement.

Si les concurrents étrangers du champagne (Californie, Australie, etc.) se mettaient à orchestrer une savante campagne de dénigrement du type 'champagne = nucléaire', l'appellation Champagne y résisterait-elle ? Les conséquences économiques et en terme d'image seraient assurément colossales. De plus, tant l'image du champagne est associée au luxe français, un possible débordement sur d'autres produits de luxe français ne serait pas improbable, augmentant d'autant les conséquences...

Si ce n'est pour des raisons sanitaires et l'impossibilité de garantir la viabilité de tels stockages dans la durée, ne serait-il pas temps que les élus regardent le problème en face et se décident à fermer ces poubelles nucléaires et leurs annexes comme le demande la fédération 'Grand-Est STOP déchets nucléaires'.

duverneuil.nethttp://www.univers-nature.com/Pascal Farcy

http://www.internationalnews.fr/article-le-champagne-menace-par-le-nucleaire-60019771.html

 

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Nucléaire Civil-Nuclear Energy
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés