28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:26

internationalnews

 

syrie.jpg

 

La Nouvelle République

26 Février 2012 

 

A quoi sert la Ligue arabe? Question qui ne cesse de tarauder les esprits au vu des crises qui secouent le monde arabe. Comme nous l’avons constaté dans la guerre de Libye, cette «ligue» censée défendre les intérêts de la Oumma, n’a fait qu’approuver le plan dicté par ses maîtres américano-sionistes. 

 
Un quitus pour détruire un pays récalcitrant à l’hégémonie impérialiste sous la bannière d’un soi-disant Nouvel ordre mondial. De la «stratégie de choc» chère à Bush et ses amis, la «barbaro-diplomatie» américaine est passée à la «stratégie du chaos», la Libye faisant foi.

 

Dans ce nouveau jeu macabre, la Ligue arabe ne fait que ratifier et cautionner les crimes de ses «maîtres». Dans le cas syrien, la variable parasite sino-russe a troublé les données pseudo-expérimentales de la secte des criminels d’où l’option de cette nouvelle approche. Un nouveau tour diabolique pour contourner le Conseil est de donner libre cours, une fois de plus, aux instincts les plus meurtriers sur la scène syrienne. John MacCain et sa secte avaient ouvertement proposé une aide en armes aux insurgés syriens. Une déclaration de guerre euphémisée, une apologie du crime organisé devenu un culte et un hymne à la «démocratie».

 

Dans ce jeu ténébreux, la Ligue arabe, sous la coupe des pétromonarchies, esclaves elles-mêmes des américano-sionistes, continue de cautionner les crimes au nom de cette «communauté internationale» qui, en fait, ne représente en rien les peuples. Ainsi, et après le cafouillage diplomatique provoqué par le fameux double veto, revoilà la secte des criminels qui revient à la charge avec un nouveau plan diabolique. Pour la Libye, Sarco-phage avait organisé «le cercle des amis de la Libye»qui a signé la condamnation à mort de Kadhafi. Maintenant, pour mieux grimer le jeu, on souffle un petit mot amical au nouvel allié arabe qui s’est distingué de fort belle manière en expulsant carrément l’ambassadeur syrien.

 

Vous l’avez bien sûr deviné, il s’agit bel et bien de ce petit pays qu’on appelle communément «Tunisie», jadis à vocation touristique. Après sa «révolu-tion», et la chasse de son tyran, on a cru naïvement que le pays allait retrouver l’ère démocratique. Malheureusement, avec cette initiative d’expulsion de l’ambassadeur syrien, on comprend mieux sous quelle coupe la diplomatie tunisienne agit en ce moment. Encore, une nouvelle «initiative» avec la Conférence intitulée improprement les «amis de la Syrie".

 

Cela dit, ces «ennemis de la Syrie» comptent réitérer le coup de l’aide humanitaire avec ces colis piégés, bourrés d’explosifs en provenance de Turquie, d’Israël, etc. Enfin, la récente déclaration du N°1 du FLN, flairant l’odeur de pourriture dans ce «royaume pan-arabe», prouve encore une fois que cette Ligue nécessite d’être revue si elle veut réellement être représentative des Arabes. En attendant le prochain sommet à Baghdad, les 28 et 29 mars, cette ligue pourrait encore se permettre certaines folies en appelant l’OTAN à assassiner les enfants syriens. 

 
Chérif  Abdedaïm, La Nouvelle République

http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=10567

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2012-02-26/lnr.pdf

http://www.alterinfo.net/notes/Le-club-des-ennemis-de-la-Syrie_b3911499.html

 

Lire aussi:

Obama et les « Amis de la Syrie » font pression pour une intervention contre Damas par Alex Lantier

Consulter notre dossier Syrie 


Url de cet article:

http://www.internationalnews.fr/article-le-club-des-ennemis-de-la-syrie-par-cherif-abdedaim-100323511.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Palestine-Israël-Middle East
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés