13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 17:04

http://www.magazine-avantages.fr/data/photos/F0/7d8a7f296ut_bon.jpg

Univers-Nature 10-03-2010   

Théâtre de nombreuses dérives, à l’instar de bon nombre de filières d’élevage, l’élevage de cochons a vu sa législation européenne remaniée en 2003. Parmi les nouvelles mesures adoptées, figure notamment l’obligation de recourir à un matériau de litière permettant aux animaux de s’adonner à leurs comportements naturels d’exploration et de fouille, tels que la paille ou la sciure de bois. Outre cette injonction, la coupe systématique des queues est désormais proscrite.

Malheureusement, quatre ans plus tard, preuve est faite que peu d’élevages respectent la nouvelle réglementation européenne. Rendu public en décembre 2007, un rapport de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) révèle ainsi qu’en dépit de l’interdiction la majorité des porcs sont amputés de la queue.


Suivant ce dossier de près, les ONG « Compassion in World Farming » (Compassion) et la Coalition Européenne pour les Animaux de ferme (ECFA), représentée en Belgique par l’association belge GAIA, ont réalisé une nouvelle enquête en 2008 et 2009. Pendant 18 mois, celles-ci ont visité 74 élevages répartis dans six pays membres de l’Union européenne, à savoir le Danemark, la Hongrie, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.


Retransmises lors d’une conférence de presse tenue à Bruxelles le jeudi 21 janvier 2010, les conclusions filmées de ces investigations prouvent que la situation ne s’est guère améliorée depuis lors. En effet, sur l’ensemble des établissements inspectés, plus de 90 % des animaux étaient amputés de leur queue et 67 % étaient détenus dans des élevages industriels sur des caillebotis sans aucune litière. En outre, excepté au Royaume-Uni, la quasi-totalité des truies gestantes était détenue dans des stalles individuelles trop étroites pour leur permettre de se retourner. D’après GAIA, ces stalles seront interdites en Europe à compter de 2013.

Fortes des preuves récoltées, les deux ONG investigatrices ont d’ores et déjà porté plainte contre les six pays incriminés auprès de la Commission européenne. De son côté, GAIA a également déposé une plainte formelle contre la Belgique auprès de la Commission. En effet, selon une récente enquête de l'Office alimentaire et vétérinaire européen (OAV), conduite en 2009, l'amputation à vif de la queue des porcelets est prescrite de manière routinière par des vétérinaires dans les élevages belges.

Autre déficience constatée par l’OAV, l'interdiction d'attacher les truies, en vigueur depuis le 1er janvier 2006, n’est pas respectée par certains éleveurs. Une situation qui semble s’enliser puisque, d’après l'institut de recherche agronomique ILVO, seul un quart des élevages du Nord du pays, région qui concentre la majorité des élevages porcins, s’est préparé aux nouvelles normes interdisant les stalles de gestation pour les truies au 1er janvier 2013.

Explicitant la position de GAIA face aux conclusions de l’enquête, Ann de Greef, directrice de l’association, estime que 'Il est inadmissible que trois ans après la précédente mission d'enquête de l'OAV aux conclusions presque aussi accablantes, la Belgique n'ait pas pris les mesures qui s'imposent pour remédier à cette situation lamentable.


Il est à espérer que ces nouvelles révélations susciteront une prise de conscience auprès des pays contrevenants et les rendront plus vigilants quant aux pratiques et conditions de détention qui règnent actuellement au sein de ce type d’élevage.

Cécile Cassier

http://www.univers-nature.com

http://www.internationalnews.fr/article-les-cochons-d-elevage-mordent-la-poussiere-en-europe-46627945.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés