3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 22:00

Internationalnews 

Par Adel GASTEL

20090514_jihad_w.jpg

 

Les Frères musulmas n'ont plus peur de se montrer. Alors que leur mouvement était interdit depuis 1954, ils ont été autorisés à créer un parti politique et pourront participer aux prochaines élections législatives. Grâce à leur action caritative - écoles gratuites, aide au plus démunis - leur influence ne cesse de croître.

 

Un pouvoir théocratique est-il en passe de s'installer en Egypte ? La perspective d'un État islamique n'est pas qu’un simple fantasme. Depuis un siècle, les Frères musulmans agissent pour rétablir le califat islamique. C'est un objectif qui s'étend bien au-delà d'un simple état islamique, et c'est ce que souhaite Gharib Mahmoud Kassem, un imam que nous avons rencontré dans la ville de Chébine El-Koum, dans le delta du Nil. Cette région qui a vu naître le président déchu Hosni Moubarak se met aujourd'hui aux couleurs des Frères musulmans.


Les militants ne se cachent plus. Les sympathisants les saluent dans la rue sans risquer d'être emprisonnés. L'organisation sort le grand jeu. Il faut agir vite et fort, profiter de cet espace de liberté pour gagner plus de terrain. Les Frères musulmans sortent de l'ombre, mais avancent prudemment. "Une nouvelle ère a commencé. Nous avons vaincu le mal, la corruption et le despotisme. Nous construirons notre pays sur des valeurs et des principes dignes de l'Egypte dans toutes ses composantes, musulmane et chrétienne", nous assure Mohamed Badie, le guide suprême des frères musulmans.


Les Frères musulmans d’Egypte constituent la force d’opposition la plus organisée et la mieux préparée aux élections législatives qui doivent se tenir en octobre. Source de fantasme et parfois de peur, cette confrérie créée par Hassan Al-Banna en 1928, intervient aujourd’hui directement dans le champ politique à travers un parti politique : le Parti de la liberté de la justice. Les militants islamistes draguent la population à travers un réseau d’associations implanté sur tout le territoire égyptien. Le travail social pour gagner les cœurs... Et une télévision pour conquérir les esprits.


Les Frères musulmans ont créé la chaîne Egypt 25 et recruté des professionnels qui ne sont pas tous membres de la confrérie. Un clin d'oeil au mouvement du 25 janvier qui a fait chuter l'ancien président Hosni Moubarak. Pourtant, les Frères musulmans n'ont pas souhaité s'associer au mouvement de révolte à ses débuts. Pragmatiques, ils ont ensuite su récupérer le mouvement, multipliant les signes de tolérance. Dans sa stratégie d'ouverture, la confrérie a aussi recruté des chrétiens pour en faire des cadres du Parti de la liberté de la justice.


Eviter de faire peur. L'organisation dit qu’elle ne vise pas la majorité parlementaire et qu’elle ne présentera pas de candidat à l’élection présidentielle. Mais elle ne tolère pas les contestataires qu'on appelle les "jeunes Frères musulmans". Alors comment être sûr qu’elle respectera la démocratie naissante en Egypte ? Et pourquoi les militants récitent inlassablement dans les meetings la devise belliqueuse "le Djihad est notre chemin" ?


Reportage d’Adel Gastel et Noreddine Bezziou. 18/7/2011

Voir la vidéo:

http://www.france24.com/fr/20110715-reporters-egypte-freres-musulmans-hosni-moubarak-legislatives

http://www.internationalnews.fr/article-les-freres-musulmans-a-la-conquete-de-l-egypte-82951084.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Afrique-Africa
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés