4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 14:27

Pour la Science

 

http://media.rd.com/rd/images/rdc/mag0801/good-news-migraine-sufferers-01-af.jpg


Cette molécule, très utilisée, lutte efficacement contre la douleur et la fièvre. Toutefois, à fortes doses, elle peut être toxique pour le foie.

Le paracétamol est consommé seul, mais aussi en association avec d’autres molécules (par exemple la codéïne), également utilisées pour lutter contre la douleur ; il agit en synergie avec la molécule à laquelle il est associé, de sorte que la dose utile est abaissée. Mais l’accumulation de ces doses risque de faire atteindre le seuil au-delà duquel la molécule deviendrait toxique pour le foie.


Le paracétamol (acétaminophène), l’analgésique (contre la douleur) et antipyrétique (contre la fièvre) le plus utilisé dans le monde, n’est largement commercialisé que depuis le début des années 1950, alors qu’il avait été synthétisé en 1878 par un chimiste de la Société Bayer. Son succès repose sur sa faible toxicité gastro-intestinale et sur le fait qu’il ne provoque pas de réactions d’hypersensibilité. Le paracétamol n’est pas un anti-inflammatoire comme l’aspirine : c’est la principale différence entre ces deux molécules, les plus couramment utilisées dans l’automédication pour lutter contre la douleur et la fièvre.


Pourtant, sans qu’on en connaisse les raisons exactes, le paracétamol présente une toxicité pour le foie dès lors que l’on dépasse les doses usuelles. Et curieusement, on ignore toujours son mode d’action malgré son ancienneté. De nouvelles hypothèses sont régulièrement publiées sur ces deux sujets.


On ne peut parler d’intoxication aiguë par le paracétamol qu’à des doses élevées, supérieures à 200 milligrammes par kilogramme, soit plus de 14 grammes pour un homme de 70 kilogrammes ! Une nécrose hépatique se développe alors dans les trois à cinq jours après l’ingestion.


 

Aux doses thérapeutiques (un gramme maximum par prise, renouvelée quatre fois par jour en situation aiguë), le paracétamol est métabolisé par des enzymes hépatiques qui libèrent des sous-produits, ou métabolites, de sorte que 90 pour cent de la dose est éliminée dans les 24 heures qui suivent l’ingestion. Le reste est métabolisé par d’autres enzymes (les enzymes d’oxydation hépatique, cytochromes P450). Parmi les métabolites libérés, c’est le N-acétyl-para-benzoquinone-imine qui est toxique pour le foie. Mais, dans les conditions normales, il est inactivé et éliminé dans les urines.


Dans le cas d’une prise trop importante, les mécanismes d’inactivation deviennent insuffisants pour traiter la totalité du métabolite toxique qui s’accumule dans le foie.


Récemment, l’Administration américaine pour la santé et l’alimentation, la FDA a émis un avis mettant en garde contre la toxicité potentielle du paracétamol sur le foie. Lorsque la molécule est administrée sur de longues périodes, les doses efficaces (quatre grammes par jour) se rapprochent des doses toxiques.

 

http://www.keele.ac.uk/depts/ch/makeitmolecular/Images/molecules/paracetamol.jpg

 

Ces doses sont susceptibles de provoquer des lésions hépatiques permanentes pouvant être fatales, surtout pour les sujets dont les fonctions hépatiques sont altérées, comme les personnes âgées ou les patients présentant des maladies hépatiques (tel l’alcoolisme). Ainsi, dans les traitements de longue durée, la différence pourrait être ténue entre les doses efficaces et les doses toxiques. Comme le paracétamol est aussi présent dans d’autres médicaments antalgiques, on doit prendre en compte un risque de surdosage. C’est pourquoi la FDA recommande d’utiliser de plus faibles doses de paracétamol, et d’estimer la dose absorbée dans les médicaments où il est associé à d’autres molécules.


Ainsi, contrairement à son alter ego, l’acide acétyl-salicilique ou aspirine, le paracétamol ne présente pas d’effets secondaires, hormis cette possible toxicité hépatique.

 

Quels sont les effets secondaires de l’aspirine ? Les deux principaux sont sa toxicité gastro-intestinale et son effet anticoagulant (elle provoque en particulier des ulcérations gastriques et des hémorragies). La principale propriété de l’aspirine est son activité anti-inflammatoire : elle inhibe l’enzyme (cyclo-oxygénase ou cox) qui catalyse la synthèse d’une famille de molécules, les prostaglandines. Or l’enzyme est présente sous deux formes – cox-1 et la cox-2 – ayant les mêmes propriétés chimiques, mais pas les mêmes propriétés physiologiques.


Ainsi, cox-1, présente en permanence, catalyse les « bonnes » prostaglandines qui contribuent au fonctionnement normal de l’organisme (en particulier les reins, le système cardio-vasculaire et le tube digestif). Au contraire, cox-2, uniquement présente en cas d’inflammation est responsable de la production des « mauvaises » prostaglandines à l’origine de la douleur inflammatoire. L’aspirine inhibe bien cox-2 et, par conséquent, la production des mauvaises prostaglandines, mais aussi l’indispensable cox-1. C’est pourquoi l’industrie pharmaceutique essaie de mettre au point des inhibiteurs spécifiques de la cox-2 qui n’altéreraient pas le bon fonctionnement de la cox-1.


Mais dans l’immédiat, le paracétamol est beaucoup plus intéressant que l’aspirine pour lutter contre la fièvre et la douleur. Qui plus est, une nouvelle molécule bon marché dérivée du paracétamol (scp-1, acétaminophène associé à de la saccharine) a été mise au point récemment. Elle semble dépourvue de toxicité hépatique et aussi active que le paracétamol ; elle pourrait donc constituer un médicament d’avenir.


En ces temps de menace de pandémie de grippe, le paracétamol sera sans doute utilisé en grande quantité pour lutter contre la fièvre et les douleurs. Il est important d’avoir à l’esprit que le paracétamol est une molécule précieuse, mais qui peut avoir des effets secondaires toxiques importants chez certaines personnes, par accumulation de doses.


Source : PourlaScience.fr http://www.amessi.org/Paracetamol-ne-pas-depasser-la

Photo: www.keele.ac.uk

1er décembre 2009 
Dossier: http://www.creapharma.ch/paracetamol.htm

http://www.internationalnews.fr/article-paracetamol-ne-pas-depasser-la-dose-prescrite-42312408.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Santé-Health
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés