17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 21:58

Internationalnews

17 avril 2011

 

SIDE_2452030_1_20081001_apx_470_.jpg

 Larbi Benchiha et Hamadi, l'ancien instituteur : « On croyait que c'était la fin du monde ».

Documentaire de Larbi Benchiha (France, 2008). 52 mn. Inéd

 

13 février 1960, 7h04, dans le Sahara algérien, à cinquante kilomètres de la ville de Reggane, la France entre dans le clan très fermé des puissances nucléaires en faisant exploser sa première bombe atomique, en pleine guerre d'indépendance.

Roland, Gérard, Jacques, Hervé, Hamadi, Mohamed sont d'anciens appelés du contingent, militaires de carrière, civils ou simples ouvriers ayant séjourné sur les sites nucléaires du Sahara et travaillé durant les explosions atomiques. Ils nous transportent dans les années soixante et nous permettent de comprendre et d'analyser comment cette expérience militaro-scientifique s'est avérée d'une incertitude dramatique sur le plan humain et environnemental, et affecte encore le quotidien de familles algériennes et françaises.

Le DVD de « Vent de sable » est en vente sur le site de L'Harmattan.

L'article continue après la vidéo

Uploaded by  on Apr 13, 2011

  

La critique TV de télérama du 11/12/2010

Entre février 1960 et avril 1961, la France fait exploser quatre bombes atomiques au Sahara. Et ne se soucie ni de ses soldats, équipés d'un simple masque à gaz et d'une combinaison de toile alors que les compteurs Geiger se déchaînent, ni des populations locales, invitées à se cloîtrer le temps de l'explosion. « Jamais le mot danger n'a été prononcé », dit un ancien appelé. On distribue des dosimètres aux autochtones pour évaluer le degré de contamination, mais, regrette l'un d'eux, « on ne nous a jamais communiqué les résultats ». Des témoignages parmi d'autres, aussi vitrifiants que les effets de la bombe sur le sable du désert.

Au-delà de ces souvenirs, et du sinistre inventaire des malformations et des maladies suscitées par les radiations, le réalisateur Larbi Benchiha rend compte de l'euphorie brouillonne qui présida aux essais, décrit les gros chantiers initiés par les militaires, rappelle le creusement d'une onéreuse ville souterraine pour abriter les scientifiques, et souligne l'absence de tout questionnement sérieux, jusqu'à nos jours, sur les conséquences sanitaires et écologiques des essais nucléaires. Bien étayé, solidement construit, ce documentaire date de 2008 ; depuis, une loi d'indemnisation des victimes a été votée. Espérons que le débat qui suit le film permettra son actualisation.

Sophie Bourdais

 

http://www.internationalnews.fr/article-sahara-des-ess-72027389.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés