3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 19:40

Internationalnews

2 septembre 2013


Afrique asie

Par Mourad Arbani

Sur le terrain, l’armée est passée à l’offensive sur tous les fronts. Les effets de cette offensive sur le terrain et particulièrement la bataille stratégique de Quoussaïr, conjuguée à d’autres du même type, en cours, sur les fronts Nord, Ouest et Sud de la Syrie sonneront le glas des mercenaires islamistes.

 

L’agence centrale du renseignement américain (CIA) vient de reconnaître que « si le président syrien participait en 2014 à l’élection présidentielle syrienne, il serait accrédité de 75% des voix » selon le site libanais Al Ahd.

Le même journal précise que selon la CIA, « un ensemble de rapports et de sondages collectés au sujet des élections présidentielles de 2014 vient le confirmer. Si Bachar al-Assad est à nouveau candidat, il l’emportera avec 75% des voix. Cette victoire sera d’autant plus probable si un adversaire de poids ne dispute pas le scrutin avec lui».

Bachar al-Assad serait alors au pouvoir jusqu’en 2020. Le rapport de la CIA confirme aussi « les victoires sur le terrain de l’armée syrienne et le fait que l’armée arabe syrienne ait une nette suprématie sur le terrain jusqu’aux élections de 2014 ».

Grande offensive de l’armée

En effet, sur le terrain, l’armée est passée à l’offensive sur tous les fronts et selon deux site électroniques libanais Elnashra et Mediarama qui ont analysé les effets de cette offensive sur le terrain et particulièrement la bataille stratégique de Quoussaïr, il ne fait aucun doute que cette grande attaque conjuguée à d’autres du même type, en cours, sur les fronts Nord, Ouest et Sud de la Syrie sonneront le glas des mercenaires islamistes.

D’où l’empressement des Américains et de leurs alliés de trouver une solution politique, en espérant toutefois, évincer le président Bachar Al Assad, chose qu’ils n’ont pas pu réaliser par les armes.

Depuis le déclenchement de la bataille de Qoussair, dans la provincede Homs, et la participation de combattants du Hezbollah et des comités populaires (civils qui ont pris les armes), il est clairement apparu que cette offensive dépassait la simple récupération d’un village par-ci et d’une bourgade par-là, selon le sites précités.


Les objectifs du plan militaire

Cette offensive entre dans le cadre d’un plan militaire ayant des objectifs et des dimensions stratégiques. Les mêmes sources donnent ensuite des indications sur la manière de mener cette offensive.

Comment a été mis en œuvre ce plan militaire et à quelle étape sommes-nous actuellement?


Première étape: L’attaque a commencé contre la colline de Mando, qui surplombe la plupart de la région de Qoussair, et contre un pont important qui relie les deux rives de l’Oronte.

Le but était de localiser les positions des groupes armés et d’empêcher leur infiltration à l’ouest de l’Oronte. Les villages de Bourhaniyé et Radwaniyé, proches de la frontière libanaise, ont été pris d’assaut pour isoler les lignes de ravitaillement des miliciens de l’intérieur du Liban.


Deuxième étape: La localité de Abel, qui relie les villes de Qoussair et de Homs a été occupée, dans le cadre d’un plan visant à resserrer progressivement l’étau sur Qoussair.


Troisième étape: Une vaste offensive a été lancée pour prendre le contrôle de villages à l’ouest de l’Oronte, suivie quelques jours plus tard par une attaque d’envergure sur les villages à l’Est du fleuve.

Les localités de Joussé, Saadiya, Sfarja, Khalidiyé, Qadish, Mansouriyé, Salloumié, Jarroussié, Sekmaniyé, Ouznité etc… ont été occupées. Les rebelles ont été contraints de se retirer vers l’intérieur de la ville de Qoussair.


Quatrième étape: Une attaque a été lancée avec succès contre trois villages: Haidariyé, Doumeina-Gharbiyé et Ach el-Warwar, ce qui a permis de couper la route entre Qoussair et Homs, utilisée pour ravitailler en armes, nourritures et équipements les rebelles.


Cinquième étape: Elle se déroule en ce moment. L’aviation syrienne bombarde les positions rebelles dans Qoussair, transformée en champs de ruine, en préparation de l’offensive au sol de toutes les directions.


Les objectifs de la bataille de Qoussair sont les suivants:


1-Préparer la bataille de Homs, dont la moitié est encore occupée par les rebelles, et qui était considérée comme le «berceau de la révolution».


2-Empêcher le déploiement des rebelles vers la campagne au nord de Damas et éviter qu’ils coupent la route Homs-Damas. Maintenir ouverte la route Tartous-Damas.


3-Mettre un terme au ravitaillement des rebelles du centre de la Syri à partir du Liban.


4-Sécuriser une large zone du centre de la Syrie, sous le contrôle du régime, et protégée par le Hezbollah sur son flanc ouest.


Afrique Asie le : 17/05/13


Source

http://www.internationalnews.fr/article-syrie-selon-un-rapport-de-la-cia-assad-sera-credite-de-75-des-voix-en-2014-119807187.html

 

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Géopolitique-Geopolitics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés