10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 19:26

Internationalnews

Mondialisation.ca, Le 10 février 2012

crime-in-Libya-by-NTC.jpg

Titre original: Torture en Libye:
la réalité répugnante de la « libération » impérialiste

 

De multiples articles sur la torture dans les camps de détention dirigés par le nouveau régime libyen soutenu par l’impérialisme et les « rebelles » de l’OTAN démentent tous ceux qui, au nom des droits de l’homme et de la « libération » avaient justifié la guerre de l’année dernière.


A peine un peu plus de 100 jours se sont écoulés depuis l’assassinat par lynchage de l’ancien dirigeant de la Libye, Mohamed Kadhafi, un acte horrible qui avait marqué l’aboutissement de la guerre de huit mois menée par les Etats-Unis et l’OTAN. A l’époque, le président Barack Obama avait, depuis le jardin de la Maison Blanche, salué l’assassinat comme étant l’avènement d’« une nouvelle Libye démocratique. »


Les preuves et témoignages fournis au cours de la semaine passée par des groupes d’aide et des organisations de droits de l’homme donnent une tout autre image. Une guerre impérialiste criminelle se terminant par un meurtre brutal a, sans surprise, produit un régime de terreur, de torture et de répression.


Selon un rapport publié par Amnesty International (AI), « Des actes de torture sont perpétrés par des militaires reconnus officiellement et des organismes de sécurité ainsi que par une multitude de milices armées opérant en dehors de tout cadre légal. »


L’organisation a rapporté de nombreux cas de détenus ayant été torturés à mort. Elle a également rapporté avoir rencontré d’autres qui présentaient « des marques visibles de torture infligées au cours de ces derniers jours et semaines. » AI a poursuivi en disant : « Parmi leurs blessures il y avait des plaies ouvertes à la tête, aux membres, sur le dos et d’autres parties du corps. »


Les prisonniers sont « suspendus dans des positions de contorsion, battus des heures durant avec des fouets, des câbles, des tubes en plastique, des bâtons, des chaînes et des barres métalliques, on leur administre des décharges électriques à l’aide de câbles sous tension et de pistolets semblables à des Taser, » selon un rapport d’Amnesty. Un porte-parole de l’organisation a qualifié «d’effroyable » le fait que le Conseil national de Transition (CNT), soutenu par les Etats-Unis et l’OTAN, ne conduise pas une enquête et à plus forte raison ne prenne pas des mesures contre la torture.


Les conclusions d’Amnesty ont été étayées par la commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies, Navi Pillay, qui a récemment dit au Conseil de sécurité que la torture était largement répandue. « Il y a de la torture, des exécutions extrajudiciaires, des viols d’hommes et de femmes, » a-t-elle dit.


Pillay s’est dit tout particulièrement préoccupée par le sort des immigrés d’Afrique sub-saharienne et des Libyen noirs qui ont été raflés par les milices car suspectés d’être des partisans de Kadhafi uniquement à cause de la couleur de leur peau.


Le groupe d’assistance médicale Médecins sans frontières (MSF) a retiré ses volontaires des centres de détention de la ville libyenne de Misrata parce qu’il leur avait été demandé de traiter les victimes de torture exclusivement dans le but de les mettre sur pied pour une nouvelle séance d’interrogatoire. « Notre rôle est de fournir des soins médicaux à des victimes de guerre et des détenus malades et pas de traiter sans cesse les mêmes patients entre des séances de torture, » a dit le directeur général de l’organisation, Christopher Stokes. Il a ajouté que MSF avait maintes fois soulevé cette question auprès des autorités libyennes, mais qu’aucune mesure n’avait été prise.


La brutalité et la torture infligées par les « rebelles » qui ont été portés au pouvoir par les bombardements de l’OTAN et les « conseillers » des forces spéciales ont provoqué le mois dernier un soulèvement dans la ville de Bani Walid où des citoyens ont pris les armes pour libérer des prisonniers et chasser la milice qui y avait été postée par le CNT.


Tous ces développements ont soigneusement été ignorés par la clique des organisations de « gauche » et les universitaires et journalistes libéraux qui ont joué un rôle tout à fait crucial en promouvant et en justifiant la guerre des Etats-Unis et de l’OTAN en faveur d’un changement de régime en Libye.


Il y a un peu plus d’un an, ils avaient mis en garde contre un soi-disant massacre imminent à Benghazi et critiqué la répression du régime de Kadhafi, et invoqué le concept de la « responsabilité de protéger » les civils comme justifications pour une intervention militaire menée dans l’ancienne colonie par les puissances impérialistes.


Des vauriens universitaires tels Juan Cole de l’université du Michigan, qui comptait sur sa réputation de critique de la guerre contre l’Irak pour vendre la guerre en Libye, ainsi que des groupes pseudo-gauches allant du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) en France au parti La Gauche (Die Linke) en Allemagne en passant par l’International Socialist Organization (ISO) aux Etats-Unis, ont tous fourni un service essentiel à l’impérialisme en soutenant les dirigeants « rebelles » pro impérialiste et en contribuant à toiletter une brutale intervention pour du pétrole et des intérêts géostratégiques en une croisade visant à protéger des civil et promouvoir la démocratie et les droits humains.


Le fait que ces pseudo-gauches et ces libéraux sont à présent capables de fermer les yeux sur la torture en Libye, et de lui fournir une couverture, a une signification indéniable. Cette couche socio-politique a résolument intégré le camp de l’impérialisme.


Leur politique reflète les intérêts des sections les plus nanties de la classe moyenne. Dans une situation de polarisation sociale sans précédent qui a été intensifiée par la crise capitaliste mondiale, ils se regroupent autour de leurs élites dirigeantes respectives et sont prêts à défendre toutes les méthodes nécessaires, quelles qu’elles soient, pour défendre leur régime. La Libye sert d’avertissement. Si cette couche et ces organisations acceptent la répression et la torture dans le but de faire valoir les intérêts de l’impérialisme à l’étranger, ils n’hésiteront pas à soutenir des méthodes identiques pour confronter la classe ouvrière chez eux.



Article original en anglais, WSWS, paru le 1er février 2012

Url de cet article:

http://www.internationalnews.fr/article-torture-a-gogo-dans-la-nouvelle-libye-de-l-otan-par-bill-van-auken-99047743.html

Partager cet article

commentaires

nonviolent 11/02/2012 09:54


Aujourdhui il est difficile de croire tous les croyances qui nous enseigne,la Mosquée et l'églisse, ces hauts responsables se taissent et la politique des riches de tué les pauvres,ceux sans
défense,ils n'ont argent ni arme pour se defendre,le defenseur ce Dieu par Dieu ses réprentants sur terre.


Est ce que les chretiens ont compris le message de Jésus,je ne pense pas,sinon un chrétien ne doit pas tué,si l'enseignement dans la bible est réelle et sincère.


Un musulman qui tue un musulman ne pas un musulman c'est un diable au comptes des diable.


Au nom de la riche que personne ne pourra épuissé sa source,les grands puissances tuent les payssanes et les paysans qui sont dans leur gîtes qui ne cherchent qu'à vivre au deça de vivre mais
vivre en paix,ils tuent parce que leurs arrogance leur pousse à nous tuer.


Quand le monde s'est mobilisé pour Barak Obama,je leur est dit que cet homme ne pas un homme de paix,ce qu'il fait ce la ruse,quand on lui décorait le prix nobel de la paix encore je dit
l'erreur.


mais je me suis dit que ces prix est denaturé et devalorisé,car le faut est integré.


Combien  de personnes sont tué par les grandes puissances,ce énorme et ils ne se soucis pas le mal qu'il font au monde.


Un ordre mondial arrive,il va arrivé bientot,la bible et le coran la prédit.


Jésus a dit que les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers et il faut que les troubles viennent afin que tout ceux ci soit réalisé.


Si l'Europe et les Etats unies ce qu'ils courent,ils arrêteront a vouloir dominer le monde par la force.Hors ils le pouvais des méthodes pacifique et non violentes.


Les présidents actuellement ne seront pas présidents pendant les évenement mais il se peut qu'ils gouttent les douleurs du mal qu'ils ont sémé,ce certains.


La crise financier,ils ne pourront pas l'arrêté,mais s'ils tuent des milliard et de milliers de milliard d'hommes et de femmes par jour,ils plongeron et créera la crise diplomate  à leur
sein de la crise diplomatique il s'en suivra la crise sociale dans chaque pays, et l'Europ sera divisée,les Etats unies affaiblie.Pour éviter il faut la non violence,trouver des solutions
pacifique dans le respect de l'être humains,de la vie des hommes des femmes,de la nature.


L'argent va arrivé à ses termes,il sera remplacé par une autre chose plus humains,Dieu va etablir un ordre mondial nouveau,dont les peuple n'auront pas le courage pour s'entre tué.


Le sang des peuples innocents crient et plaident devant Dieu pour revendiquer justice,justice,justice, certains états ne survivront pas ce t évenement,ils disparraitront à jamais car ayant
beaucoup bu les sangs des innoncents,les églisses et les mosquées seront remplacé par autres voix car Jésus et Mohomed ne reconnais pas ces grands dignitaires qui par peur,par corruption se
taissent quand on tu les hommes et les femmes innoncents.


Les radios n'auront pas les ondes car satellites seront perturbé par les chaleurs du soleil que Dieu enverra sur ces appareilles.


Lisez la bible et le coran si vous les croyez,vous verrez la puissance de Dieu.


Jésus dit vous regarderez et vous ne verrez pas,vous entendrez et vous comprenez pas, car vos yeux et vos mains sont plein de sang.


Le prophete Mohamed dit,l'heure est arrivé de poser les armes car il est inutile ce qu'il faut maintenant ce de conquerir les coeurs des hommes et de femmes par les actes nobles et pacifique.


En réalité un vrai musulman ne tue pas un musulman,l'islam est une mode de vie et exemplaire,fuyer des péchés.


Quand il arrivera des disputent entre vous,le coran est votre difference.


Comment les musulmans vont regardés leur prophete car il dira tu ne pas un musulman,comment les chretiens regarderont Jésus,il dira je ne te connais pas.


L'argent,le pouvoir Dieu ne seront pas là pour te défendre.Le  seul  moyen pour éviter le mal pratiquons le dialogue respetueux entre nous, le respect de la vie,la
tolerence,l'amour,le pardon et la non violence.

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés