Tapez pour rechercher

FELIN : un système un peu lourdingue

Politique

FELIN : un système un peu lourdingue

Partager

Le système d’armes FELIN (fantassin à équipements et liaisons intégrés) pèse lourd et pas uniquement financièrement. Dans une réponse à une question écrite de François Cornut-Gentille, le ministre de la défense donne enfin des chiffres précis sur l’emport d’équipements par les fantassins félinisés.

Un soldat des années 2000 supportait 40 kg d’équipements, armement compris. Un soldat doté du système FELIN en prend 5 de plus mais, est-il précisé, « avec l’accroissement des performances opérationnelles constaté dans les fonctions d’agression et d’observation, de communication interne à la section de combat, et surtout de protection balistique. »

Cet auto satisfecit est relatif car il est également mentionné que dans la version future du système « face à l’effet d’engoncement constaté, lié à l’exigence de protection, il est apparu indispensable de favoriser la ventilation du soldat intervenant dans des pays à climat chaud et de rendre plus aisée la gestuelle du tir. En conséquence, il a été procédé à une diminution de la masse du système FELIN dans son futur standard « V1.3 » Retour aux 40 kg à partir de 2015.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.