14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 14:55

Internationalnews

défilé des hypocrites

 

L’hypocrisie politique dans toute sa splendeur ! Voyez le beau défilé : le général Hollande, conquérant du Mali ; David d’Arabie Cameron ; Angela laissons les Ukrainiens de l’Est mourir Merkel ; Ahmed Assad doit partir Davutoglu ; même le roi Sarko premier, libérateur de la Libye ; sans oublier Bibi solution finale Netanyahou – tous marchant à l’unisson pour défendre la liberté, la liberté d’expression et la civilisation contre la barbarie dans les rues de Paris.

 

C’est assez pour les défenseurs de la tradition intellectuelle occidentale, de Diogène à Voltaire, de Nietzsche à Karl Kraus, se retournent dans leur tombe avec dégoût.


Vu de l’Asie, ce détournement politique semble encore plus grotesque. Il ne faut donc pas s’étonner que la juxtaposition de l’image de la marche de l’unité avec celle d’Hitler et ses nazis se pavanant dans Paris avec la tour Eiffel en arrière-plan soit devenu rapidement virale dans toute l’Asie du Sud-Ouest, berceau des réseaux sociaux arabes [1]. C’est un beau résumé de tout le débat autour de la liberté d’expression. Cette juxtaposition serait-elle permise à la une des journaux occidentaux, satiriques ou autres ?


Dénigrer l’Islam et les 1,6 millions de musulmans dans leur ensemble est acceptable, ou du moins toléré. Mais dénoncer le sionisme est faire preuve d’antisémitisme. Liberté de la presse vous dites ? L’agence iranienne Press TV est interdite et bannie dans tous les milieux atlantistes. RT est constamment tourné en dérision comme le porte-parole d’une dictature malveillante. Ces chefs d’État vont-ils parader dans le Donbass ou à Damas pour défendre la liberté d’expression ? Oubliez cela.


« Nos » salauds alliés de l’Otan


On pourrait dire que la cerise sur le gâteau empoisonné a été le soutien offert à la France par la Maison des Saoud, tout juste après avoir asséné sa première volée de coups de fouet en public (50 sur un total de 1 000) au blogueur incarcéré Raif Badawi. Son crime : tenir un site Web libéral favorable à la Ô si précieuse liberté d’expression, mais en Arabie saoudite.


Oh ! se sont écriées les hordes éclairées à l’unisson. Mais il s’agit là d’un royaume conservateur ! Certainement l’un des principaux alliés stratégiques de l’Occident, d’autant plus que son pétrole nous offre d’excellents débouchés pour notre arsenal. Ce sont nos salauds. Alors ils peuvent faire ce qu’ils veulent sans avoir rien à craindre.


La racine du mal djihadiste, on la retrouve dans le wahhabisme médiéval, avec son interprétation primitive et intolérante de l’Islam. Pourtant, ce phénomène ne peut même pas être abordé dans les médias institutionnels occidentaux. Aucune liberté d’expression ici. La Maison des Saoud et les diverses ploutocraties du golfe Persique sont nos salauds. Ils font même partie de la coalition de l’Empire du Chaos dans sa lutte contre Daech.


Même les intellectuels français qui ont déjà essayé de donner un sens au djihadisme, comme Olivier Roy, s’interrogent à propos du « lien entre l’Islam et la violence ». Mais la question n’est pas là. Le problème, ce n’est pas l’Islam, mais l’idéologie et le prosélytisme religieux exporté par l’Arabie saoudite.


Sur le plan intérieur, la société française n’est pas menacée par la présence des musulmans, bien qu’elle soit menacée par l’islamophobie exacerbée. Le problème principal, c’est que la France ne sait pas comment intégrer sa population musulmane, entraînant ce que le sociologue Farhad Khosrokhavar qualifie de terroristes maison. Ces terroristes made in France sont d’abord des voleurs à la tire, déislamisés puis de nouveau islamisés par les imams du quartier et, surtout, par la dévastation commise par l’Empire du Chaos et l’Otan sur les terres de l’Islam.


L’Otan, dont fait partie la France, a tout fait pour envenimer les choses, notamment en bombardant des civils (Libye) et en finançant, en armant et en appuyant les soi-disant rebelles modérés en Syrie. Puis les choses ne s’améliorent pas sur le front de la liberté d’expression. D’après le tribunal BRussells au moins 404 journalistes ont été tués depuis l’invasion et l’occupation de l’Irak par les USA en 2003, dont 374 Irakiens.

 

On ne peut pas dire que le gang des atlantistes ne se soit pas particulièrement soucié de leur décès, ni de la mort de plus d’un million de civils irakiens décimés par l’Empire du Chaos en plus de trente années de rage impériale. Sans oublier les 200 000 Syriens victimes de la guerre « Assad doit partir ».


Patriot Act à la française ?


Sur le front du contre terrorisme, tout ce cirque à propos de Charlie est un cadeau qui, dorénavant, ne cessera de tomber du ciel, en pleine guerre contre le terrorisme. Tous les auteurs présumés sont comme par hasard morts, réduisant à néant toute chance de reconstituer ce qui s’est réellement passé.

 

Ce pourrait être Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA) ; un partage du travail entre AQPA et l’EI/EIIL/Daech ; un commando de djihadistes qui ont agi comme des pros jusqu’à ce qu’ils commettent une erreur fatale, pour reprendre les propos du ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en laissant une pièce d’identité dans leur Citroën abandonnée (belle délicatesse).


Le ministère de la Peur a publié une mise en garde mondiale à propos de la menace constante d’actions et de violence terroristes contre les citoyens et les intérêts des USA partout dans le monde. Il y aura un sommet sur la sécurité à la Maison-Blanche le 18 février. Pour sa part, le ministre de l’Intérieur de la France exhorte les pays de l’Europe à échanger de l’information à propos des gens qui reviennent de « Syrak ».


Le roi Sarko premier, c’était prévisible, est en effervescence. Son nouveau dada, c’est la « guerre des civilisations », qui est essentiellement une reprise made in France de la guerre contre le terrorisme de Debeliou Bush, et qui ouvre la voie à l’adoption d’un Patriot Act français. Le véritable enjeu, cependant, n’a rien à voir avec la démocratie ou la liberté d’expression, ni même de la guerre des civilisations. Sans surprise, l’Occident a réagi en multipliant les tentacules de l’hydre orwellien de la surveillance et de la sécurité, ce qui le mène à un cul de sac, parce qu’il refuse de s’attaquer aux causes réelles du djihadisme.


Prochainement sur votre écran : un Guantanamo made in France commandité par Dior. Merci mon Dieu de nous donner autant de politiciens brillants chargés de veiller à notre protection.

 

Titre original en français: Charlie Hebdo : Beau défilé d’hypocrites à Paris

Article original en anglais: Hypocrites Shine on Paris Catwalk, Sputnik International, 12-01-2015

Traduit par Daniel pour le Saker francophone

 

Notes

[1] This has gone viral all over the arab world, The Vineyard Saker in Oceania, 12-01-2015

 

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009) et le petit dernier, Empire of Chaos (Nimble Books).


Des millions de personnes défilent après l'attentat contre Charlie Hebdo

Source: http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/

 

http://www.internationalnews.fr/article-charlie-hebdo-beau-defile-d-hypocrites-et-de-criminels-de-guerre-a-paris-par-pepe-escobar-125378410.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Medias-Propaganda
commenter cet article

commentaires

ODIN 15/01/2015 11:03


La liberté d'expression s'est envolée à quand l'interdiction de penser??

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés