8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 21:45
ALTER INFO


iranblogad-0-copie-1.gifD'éminents citoyens des États-Unis demandent aux militaires de refuser d'attaquer l'Iran et de provoquer une catastrophe mondiale
 
 
La légende de la musique country Willie Nelson, l'icône littéraire Gore Vidal, l'icône du mouvement contre la guerre en Irak Cindy Sheehan, l'ancien analyste militaire américain qui a provoqué une crise nationale aux États-Unis en 1971 en publiant dans le New York Times les Papiers du Pentagone Daniel Ellsberg,l'ancien colonel retraité de l'armée US Ann Wright, l'ancienne membre du Congrès Cynthia McKinney, l'ancien procureur fédéral Elizabeth de la Vega, l'auteur et animateur radiophonique Thom Hartmann, le rabbin Michael Lerner, le rabbin Steven Jacobs, et des douzaines d'autres éminents citoyens des États-Unis ont signé une lettre demandant aux Comité des chefs d'États-majors interarmes (NDT : Comité composé des membres les plus gradés de chaque branche principale des services des Forces armées des États-Unis) de même qu'à tout le personnel militaire des États-Unis, de refuser les ordres de lancer une guerre agressive contre l'Iran.

La lettre a été publiée sous la forme d'une pétition pour que d'autres puissent la signer à cette adresse :

http://www.dontattackiran.org

Voici la lettre :

 
 
 

À l'attention du Comité des chefs d'États-majors interarmes et à tout le personnel militaire des États-Unis : N'attaquez pas l'Iran.

 
Toute forme d'attaque préventive menée par les États-Unis contre l'Iran serait illégale.
Toute forme d'attaque préventive menée par les États-Unis contre l'Iran serait criminelle.
 
Nous, les citoyens des États-Unis, nous exhortons respectueusement, les hommes et les femmes courageux de notre armée, à refuser tout ordre d'attaquer de manière préventive l'Iran, une nation qui ne représente aucune menace sérieuse ou immédiate pour les États-Unis. Attaquer l'Iran, une nation souveraine de 70 millions de personnes, serait un crime de la plus grande envergure.
 

Appuis juridiques à notre requête de ne pas attaquer l'Iran :

 
Les Principes de Nuremberg, qui font partie intégrante de la législation des États-Unis, stipulent que tout le personnel militaire a l'obligation de ne pas obéir à des ordres illégaux. La section 609 du « Army Field Manual 27-10 » [NDT : Ouvrage utilisé dans la formation du personnel militaire en regard aux lois sur la guerre par exemple, la Convention de Genève], de même qu'à l'article 92 de la loi « Uniforme Code of Military Justice, » renferment ce principe. L'article 92 stipule : « Un ordre général ou un règlement est légal à moins qu'il soit contraire à la Constitution, à la législation des États-Unis… »

 
Toute condition d'un traité international ratifié par les États-Unis devient la loi des États-Unis. Les États-Unis sont un membre et un signataire de la charte des Nations Unies, dont l'article II, de la section 4 fait état que, « tous les membres s'abstiendront dans leurs relations internationales à la menace ou à l'utilisation de la force contre l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique de n'importe quel état… » Puisque l'Iran n'a pas attaqué les États-Unis et puisque les États-Unis sont un membre et un signataire de la charte, toute attaque contre l'Iran menée par les États-Unis serait illégale en vertu non seulement du droit international mais aussi de la Constitution des États-Unis qui reconnaît nos traités comme Loi Suprême de notre Pays. En vous enrôlant dans l'armée, vous avez fait le serment de défendre notre Constitution.
 
Suivre les ordres de votre gouvernement ou de vos supérieurs ne vous relève pas de la responsabilité prévue par le droit international. Sous les Principes du Droit International reconnus dans la Charte du Tribunal de Nuremberg, la complicité dans la perpétration d'un crime de guerre est un crime en vertu du droit international.

 

Contexte :

 
Les accusations de l'administration Bush contre l'Iran n'ont pas été prouvées. Ni le développement d'armes nucléaires, ni de fournir de l'aide à l'Irak ne pourraient, si démontrés, constituer une justification pour une guerre illégale.

 
Une attaque contre l'Iran pourrait inciter la formidable armée iranienne à attaquer les troupes US postées en Irak. Des milliers de nos soldats pourraient être tués ou capturés comme prisonniers de guerre. Une attaque des États-Unis contre les installations nucléaires iraniennes pourrait également signifier la mort, par empoisonnement causé par la radioactivité, de dizaines de milliers d'innocents civils iraniens. Le peuple de l'Iran a peu de contrôle sur son gouvernement et finalement, il souffrirait énormément si les États-Unis devaient attaquer. Des raids de bombardement seraient équivalents à une punition collective, une violation de la Convention de Genève et feraient assurément pousser les germes de la haine pour les générations à venir. Les enfants composent un quart de la population de l'Iran.

 
Par-dessus tout, nous vous demandons de considérer le résultat de nos actions en Irak que les Services du renseignement des États-Unis admettent être « une cause célèbre pour les jihadistes », une situation qui n'existait pas avant que nous ayons attaqué. Nous devons faire face au fait que notre utilisation impétueuse des solutions militaires a créé plus d'ennemis et rendent les familles états-uniennes moins en sécurité. La diplomatie, et non la guerre, est la solution.

 

Connaître les risques inhérents au refus de suivre un ordre illégal ou en signant cette présente déclaration :

 
Nous lançons cet appel en toute connaissance de cause et de plein gré, conscients du risque que, en violation de nos droits conférés par le Premier Amendement, nous pourrions être poursuivi sous les sections subsistantes de l'inconstitutionnelle Loi concernant l'espionnage ou de tout autre législation inconstitutionnel et que nous pourrions être condamnés, emprisonnés ou bannis de tout emploi au sein du gouvernement.
 
 
Nous lançons cet appel tout aussi conscient du fait que vous n'avez aucune option facile. Si vous obéissez à un ordre illégal pour participer à une attaque agressive contre l'Iran, vous pourriez potentiellement être inculpés de crime de guerre. Si vous écoutez notre appel et désobéissez à un ordre illégal, vous pourriez être faussement inculpés de crime y compris de trahison. Vous pourriez être traduit à tord en Cour Martiale. Vous pourriez être emprisonnés. (Pour parler à un avocat ou pour en savoir davantage sur les conséquences possibles, contactez le Comité central des objecteurs de conscience, le groupe Courage de résister, le Centre sur la conscience et la guerre, la section « Military Law Task Force » de la Guilde nationale des avocats au 415-566-3732, ou au service d'assistance téléphonique de la coalition des Droits des Soldats au 877-447-4487)

 

Requête finale :

 
Nos leaders disent souvent que la force militaire devrait être utilisée en dernier recours. Nous vous prions de faire de cette politique une réalité et de refuser des ordres illégaux d'attaquer l'Iran. Nous promettons de vous supporter à protéger le public états-unien et les innocents civils à l'étranger.
 
 
Notre avenir, l'avenir de nos enfants et de leurs enfants, repose entre vos mains.


 
Vous connaissez les horreurs de la guerre. Vous pouvez empêcher la prochaine.
 
Sincèrement,
 
La lettre a été publiée sous la forme d'une pétition pour que d'autres puissent la signer à cette adresse :http://www.dontattackiran.org
 

2. Veuillez signer la pétition suivante destinée au Président et au Vice-président des États-Unis.

 
Messieurs le Président Bush et le Vice-président Cheney,
 
Nous vous écrivons des quatre coins des États-Unis et de partout à travers le monde pour vous exhorter à obéir au droit international et aux lois des États-Unis, qui interdisent des attaques agressives contre d'autres nations. Nous nous opposons à votre intention d'attaquer l'Iran. L'Iran ne possède pas d'armes nucléaires, pas plus que l'Irak ne possédait d'armes nucléaires. Même si l'Iran avait de telles armes, cela ne justifierait pas l'utilisation de la force, pas plus que n'importe quelle autre nation serait justifiée de lancer une guerre contre le plus grand détenteur d'armes nucléaires au monde, les États-Unis. La manière la plus efficace d'empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires serait de surveiller étroitement son programme d'énergie nucléaire et d'améliorer les relations diplomatiques, deux tâches rendues beaucoup plus difficile sous la menace de bombarder le territoire iranien. Nous vous exhortons à montrer le chemin de la paix, et non pas la guerre, et de débuter en précisant que vous ne commettrez pas le plus grand crime international en attaquant agressivement l'Iran.
 
 
 
 
[NDT : Bien que la pétition soit ouverte à l'ensemble de la communauté internationale, les champs de l'adresse sont tous obligatoires et ils ont le format des adresses aux États-Unis. Par contourner cette difficulté, inscrivez à la fois la ville et le pays dans le champ « City ». Vous devez également choisir un État - n'importe lequel - et inscrire 00000 dans le champ « ZIP »; le « ZIP » est un code postal de 5 chiffres aux États-Unis. Enfin, au bas de la section 3, décochez les 2 dernières cases pour ne pas recevoir les courriels du Parti Démocrate et à la section 4, cliquez sur « Click to Submit ».]
 
 
Traduction de Dany Quirion pour Alter Info
 
Article original : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=6982
 
Dimanche 07 Octobre 2007
danyquirion@videotron.ca
 
Source :
http://www.alterinfo.net
 

Partager cet article

Published by - dans Iran
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés