17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 13:15

ttp://defenseurs-environnement.blogspot.com/
dimanche 14 octobre 2007

Berito Kuwaru'wa: défenseur du peuple U'Wa contre les groupes pétroliers

Les U'wa, dont le nom signifie « les gens intelligents qui savent parler », sont une tribu vivant dans les forêts brumeuses de Colombie.

Très peu d'entre eux ont des contcts avec le monde extérieur.
Les U'wa pensent que le pétrole est le sang de la terre; l'extraire est donc équivalent à un matricide.



En 1992 la société "Occidental Petroleum company" (Oxy) de Los Angeles (NB : La compagnie liée à Albert Gore)

Et ce, en violation d'une décision de 1991 stipulant que la communauté doit être consentante pour toute exploitation sur leur territoire.

Alors enfant, Berito Kuwaru'wa fut enlevé par des missionnaires catholiques et vécu dans leur mission. Il vécu à la mission pendant plusieurs années, apprenant l'espagnol, jusqu'à ce que sa mère réussi à sauver.
C'est à la suite de cette expérience que Kuwaru'wa s'est attaché à défendre son peuple.

Désigné par les U'wa comme porte-parole pour le monde extérieur, Kuwaru'wa a mené une campagne internationale contre l'exploitation pétrolière sur leurs terres.
Il a ainsi recueilli l'appui de groupes de défense de l'environnement et des droits de l'homme avec succès; en 1995 il lance un appel à la justice colombienne pour changer la décision permettant à la société américaine d'exploiter le pétrole.
Les tribunaux reconduiront cependant ces autorisations...

En 1996 Kuwaru'wa part aux États-Unis pour y rencontrer les dirigeants d'Oxy en Californie, afin de leur expliquer que leur territoires ne sont pas à négocier.

En juin 1997, l'Université de Harvard réalise une étude avec la médiation de l'Organisation des États américains (OEA), où ils est recommandé "la suspension immédiate et définitive du projet."
Les U'wa ont également porté leur affaire devant la Commission interaméricaine des droits de l'homme faisant valoir leur droit à un environnement propre et le droit fondamental à la vie n'est pas compatible avec l'exploitation pétrolière.

En juillet 1997 Kuwaru'wa est tiré de son lit par un groupe d'hommes cagoulés avec des fusils. Les assaillants exigent que le chef tribal signe une convention d'autorisation, sinon il sera tué. Après avoir refusé de renoncer à l'héritage de sa tribu, Kuwaru'wa est battu et poussé dans une rivière où il manque de se noyer. L'OEA ordonne alors au gouvernement colombien d'assumer la responsabilité de la protection de Kuwaru'wa.

Depuis le début, les U'wa ont été fermement opposé à la présence de ce groupe pétrolier sur leur territoire traditionnel.
Ils estiment que l'exploitation pétrolière va gravement perturber leur mode de vie: Choisissant le suicide sur ce qu'ils considèrent comme le génocide, les Kuwaru'wa et 5000 autres personnent menacent de sauter d'une falaise si l'exploitation pétrolière a lieu.

« Notre loi est de ne pas prendre plus que ce qui est nécessaire, nous sommes comme la terre qui se nourrit de tous les êtres vivants mais ne mange pas trop parce que sinon tout se terminerait. Nous devons prendre soin, ne pas maltraiter. Chez nous il est interdit de tuer avec un couteau, une machette ou une balle. Nos armes sont la pensée et la parole ; notre pouvoir est la sagesse. Nous préférons mourir plutôt que de voir nos objets sacrés majeurs profanés »

En mai 1998, la société américaine annonce qu'elle quitte les terres qui lui sont attribuées mais elle cherche à conserver les droits de forage d'un nouveau puits sur le plus grand territoire ancestral U'wa.
Les U'wa n'ont pas répondu officiellement à cette nouvelle proposition (sur lequel ils n'ont jamais été consultés), et attendent de voir comment le gouvernement colombien réagit aux recommandations de l'Université de Harvard.

2007: le 17 janvier 2007, à 9 heures du matin, plus de 30 camions transportant du matériel de perforation qui détruira le cœur de la terre mère au Puits Gibraltar 3 sont entrés en territoire U’wa....
obtient une licence afin d'exploiter le pétrole du terrotoire U'wa's.


Sources:




Nous, U’wa, nous dénonçons publiquement le gouvernement colombien pour ne pas reconnaître et violer de manière flagrante les droits humains et fondamentaux de notre peuple.

Le président Álvaro Uribe Vélez, pour aboutir à ses fins, utilise les avions et les hélicoptères envoyés par les Etats-Unis dans le cadre du plan Colombie visant à assurer les activités pétrolières dans notre territoire. C’est ainsi que le mardi 16 janvier à 21 h, des avions spécialisés de la force aérienne ont survolé le territoire U’wa pour préparer l’arrivée des machines en causant un impact psychologique dans l’esprit des natifs de cette terre.

Nous, les U’wa, nous demandons une fois encore au Président Álvaro Uribe Vélez de nous rendre les titres de propriété coloniaux que le roi d'Espagne nous a accordés en 1802 et nous demandons que leur contenu soit respecté et appliqué.

De par ses décisions et ses agissements, le gouvernement colombien nous oblige à nous référer à des instances de la justice internationale telle que la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme de l’OEA, la Cour pénale internationale, entre autres, parce que nous considérons qu'il existe des arguments suffisants pour en référer à ces instances afin de défendre la vie et l'environnement.

Pour tout ce qui a été dit ci-dessus, nous demandons aux peuples indigènes de Colombie et au monde, à l'Organisation Nationale Indigène de Colombie (ONIC), aux ONGs nationales et internationales de défense des droits humains et de l’environnement, etc. de demander au président de Colombie Álvaro Uribe Vélez, à Ecopetrol s.a., à Oxy, à Repsol, l'annulation de tout projet pétrolier en territoire U’wa. Parce que l'on ne peut concevoir le respect de nos droits humains si nos terres et nos ressources naturelles desquelles dépendent notre existence sont détruites par les projets pétroliers Sirirí et Catleya qui s'étendent sur 186.000 hectares dans les juridictions des départements de l'Arauca, du Boyacá et du Norte de Santander

Les U'Wa dans l'actualité:
  • Bellaciao: "Albert Gore, l'imposteur" - Le 4 novembre 2000, malgré une forte mobilisation internationale, il a ordonné les premiers forages sur les terres sacrées des Indiens U’wa de Colombie, qui vont entraîner la destruction de l’économie et de la culture locale.
  • http://internationalnews.over-blog.com/article-13035537.html
Compléments d'infromation sur les indiens U'Wa :
http://risal.collectifs.net/spip.php?page=imprimer&id_article=37

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés