24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 23:34

Internationalnews

 

 

Scénario et réalisation : Marcel TRILLAT
(
81 mn, 2005) Avec la participation de : France 2, TV5, CNC, Procirep, ANGOA, Région Aquitaine

En France, plus de trois millions de salariés travaillent à temps partiel et gagnent moins que le Smic. Et les trois quarts d’entre eux sont des femmes, élevant seules leurs enfants pour la plupart. et gagnent entre 500 et 1000 euros par mois. Temps partiel imposé, horaires morcelés, dureté des conditions de travail, chacune d’elles partagent le lot des travailleurs précaires.
Marcel Trillat propose cinq portraits croisés de femmes vivant et travaillant dans des conditions précaires. Filmées dans leur quotidien, au travail ou en famille, elles témoignent à la fois de leur lassitude et de leurs espoirs.
Après 300 jours de colère et Les Prolos, Marcel Trillat clôt avec Femmes précaires sa trilogie consacrée au monde du travail et à sa face cachée.

Avant de retenir les cinq héroïnes de ce dernier volet, Marcel Trillat a “rencontré beaucoup de femmes combatives, qui voulaient travailler, même avec un boulot peu gratifiant” car si cet emploi leur “apporte à peine de quoi vivre”, il leur procure aussi “la sociabilité, le sentiment d’être utile”.

CE QUE DIT... Marcel TRILLAT :

À l’issue des deux premiers films, nous nous sommes aperçus que nous n’avions pas suffisamment traité les problèmes particuliers des femmes. Elles sont souvent rejetées dans une sorte de “zone aveugle” : les “en dessous” des services, une place significative de l’émiettement du travail et de l’individualisation des destins prolétaires. Nous avons donc cherché à montrer différents aspects de la précarité des femmes au travail, mais pas à en donner une vision exhaustive. Il y a aujourd’hui en France 6 millions et demi d’ouvriers et 7 millions d’employés et autant d’histoires individuelles. Le cahier des charges de la trilogie était de filmer les prolétaires au travail, mais il était pour nous impératif de ne jamais parler du travail sans le voir. Il a fallu souvent négocier serré pour pouvoir tourner dans les usines. Et quand les portes ne nous ont pas été ouvertes, nous sommes entrés par la fenêtre.
http://voiretagir.org/spip.php?article35 


Femmes précaires envoyé par VoiretAgir. -


http://voiretagir.org/spip.php?article35

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Femmes-Women rights
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés