24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 04:24

Internationalnews

Oumma

images-copie-2

Japon : un film-catastrophe avait envisagé le pire

Prémonition. Sorti en 2006, un film d’anticipation intitulé « Submersion du Japon » relatait la série de destructions causées par un gigantesque tremblement de terre. Tsunamis, éruptions volcaniques, déstabilisation de l’économie et exodes de la population : la science-fiction devient réalité.

 

Neuf ans. C’est le temps qu’il a fallu à l’auteur Sakyo Komatsu pour achever, en 1973, son roman dénommé « Le Japon coule » (Nihon Chinbotsu). L’histoire ? Une fin du monde, concentrée sur l’archipel nippon. Des scientifiques décryptent peu à peu une mutation géologique imminente à la suite de la disparition d’une île. Devenu un best-seller, le livre sera adapté par son auteur, la même année, dans un film réalisé par Shiro Moritani.

 

33 ans plus tard, rebelote : les progrès cinématographiques dans les effets visuels et le traumatisme provoqué par le tremblement de terre de Kobé, en 1995, relancent une nouvelle adaptation à l’écran. Doté de moyens considérables pour sa réalisation, le mélodrame a pris une tournure prophétique depuis la catastrophe en chaîne qui touche actuellement le Japon. Si le scénariste n’avait pas intégré à l’origine le facteur nucléaire, les conséquences politiques et sociales des ravages naturels y sont largement développés. Bande-annonce :

 

Bien avant le blockbuster américain « 2012 », le réalisateur Shinji Higuchi avait accordé un soin particulier au traitement des scènes apocalyptiques.

            

Au-delà de son aspect spectaculaire ou de la romance qui sous-tend l’histoire, le film relate surtout le combat d’un scientifique pour convaincre les autorités de la gravité du danger. Rien ne lui est épargné, y compris la tendance du gouvernement à minimiser, voire à occulter l’ampleur –à terme- de la menace.

 

A moins d’avoir un proche vivant au Japon, ou d’y avoir soi-même résidé, la tragédie qui s’y déroule peut sembler abstraite à beaucoup. C’est ici que le cinéma, à l’instar de la littérature ou du documentaire, permet d’abolir une telle « distance émotionnelle ». Cinq ans après sa sortie commerciale, le film « Submersion du Japon », initialement destiné au divertissement, acquiert un nouveau sens : nous rappeler, à l’endroit du peuple japonais, notre commune humanité.

 

Source : OUMMA.COM

Url de cet article:

http://www.internationalnews.fr/article-japon-un-film-catastrophe-avait-envisage-le-pire-69921772.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés