10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 18:05

Internationalnews

 

La crise vue par un groupe du Languedoc-Roussilon

 


Un jour, un jour, un jour la croissance viendra,
Un jour mon patron m'dira :
« Allez j'vous augmente aussi,
Mais aujourd'hui je vous licencie ».
Merci aux pros de la langue de bois,
Merci aux rêves d'un millionnaire.
Donnez des pièces jaunes à Carla
Pour qu'elle nous sorte de la galère.
Merci aux banques sans foi ni loi,
L'pouvoir d'achat nous connaît pas
La seule bourse assez bien pour moi,
C'est celle que je touche à la fin du mois.
Alors pour toute l'hypocrisie
Un grand merci à Sarkozy
Grâce à vous tous on se dit
Bon dieu, dans quel monde on vit ?

Refrain :
Du FMI au RMI, 
De l'ISF à SDF,
Des ministères à la misère,
D'la CGT au Medef,
Du caniveau à la tête de l'État,
Du ???? au RSA
De la France d'en haut à celle d'en bas, il n'y a qu'un pas.
Alors on danse, sur le monde en morceaux,
Et la valse commence, toujours sur le même tempo.
Alors on danse, sur le monde en morceaux,
Après tout, quelle importance, pour nous c'est pas nouveau.

La vie est pleine de surprises,
Surtout pour ceux qui connaissent la crise.
J'lève mon verre à votre santé
Avant qu'on s'fasse tous sauter.
Moi dans la vie j'm'en fais pas,
J'bouffe des pâtes à tous les repas.
Embrassez pour moi la famille,
Pendant qu'mes frères crient à la famine.
Merci Monsanto pour tous tes beaux OGM
Merci à Quick et MacDo pour nous vendre la bouffe qu'on aime.
La course à la consommation
Produits des cons sans sommation,
Et vous qui trouvez tout horrible
Moi j'dis qu'ensemble tout est possible.

C'est pas grave, on vous pardonne de conduire le monde à sa perte
Bien sûr vous avez la donne, nous on f'ra avec les restes 
Reprends une part de connerie pour le dessert,
Je sais qu't'en a marre mais y'a qu'ça qui reste pas cher.
J'vous jette pas la pierre, vous qui bossez comme des fous 
Pour nous sortir de la galère, après tout j'ai voté pour vous.
La croisière s'amuse pendant qu'on patauge dans la boue
Excusez-moi j'abuse, j'suis dans la merde jusqu'au cou.

REFRAIN

Moi, la crise, elle me touchera pas
Et oui, j'vis au crochet de l'Etat.
Je m'en fous, je peux planter ma société,
On fera tourner la planche à billets.
Sans parachute, c'est le crash assuré
À moins d'être un bon pote à Clavier.
Le fait du roi est devenu loi
Et ça se passe juste en bas de chez moi.
Merci aux ministres de l'ouverture
Qui ont fait d'la France une caricature.
Merci à tous de nous prouver
Que vous êtes tous dans l'même panier.
J'aurais voulu être socialiste,
Si j'écoutais mes rêves d'enfant,
Mais tous ces beaux noms sur les listes,
Sont dans l'cimetière des éléphants.

On bosse dur été comme hiver, 
Y'a pas d'saison pour la galère
Pour les vacances, on reste chez nous,
Au prix d'l'essence : faudrait être fou
Mais expliquez-moi, vous, à la tête de l'État,
J'comprend pas, j'ai pas fait Science Po ou l'ENA.
Merci aux puissants pour les 1 %,
J'en d'mandais pas tant, mon RSA m'attend.
D'toutes manières qu'est-ce-qu'on y peux ? On est pauvre avant d'être vieux.
Prends les choses du bon côté, on est vivant qu'est-ce-tu veux d'mieux ?

REFRAIN

mhhmmm... Le pouvoir d'achat est en berne

 

http://www.internationalnews.fr/article-la-crise-par-l-homme-parle-78155639.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Music and Politics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés