20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 10:22

Internationalnews

 

 

 LE FIGARO 16/09/2013

 

Le taux d'endettement du pays grimpera jusqu'à 95,1% du PIB fin 2014, selon nos informations. Soit environ 1950 milliards qui équivaudront, en théorie, à une ardoise de plus de 30.000 euros par Français.

En présentant la semaine dernière les grandes lignes du projet de loi de finances pour 2014, les ministres de Bercy, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, se sont montrés particulièrement discrets sur un sujet: l'endettement. Et pour cause, la dette va crever tous les plafonds l'année prochaine. Selon nos informations, le texte qui sera présenté dans huit jours montrera qu'après avoir atteint 90,2% du PIB en 2012, la dette de la France en représentera 93,4% en 2013 et grimpera jusqu'à 95,1% fin 2014! Un record, bien supérieur au taux de 94,3% envoyé au printemps par Paris à Bruxelles dans le programme de stabilité.

 

Il faudra en fait attendre 2015 pour que l'endettement hexagonal entame sa décrue. «Avec le retour à un équilibre structurel des finances publiques et une croissance de l'activité de 2% en volume, le ratio de dette diminuerait de 2 points par an en moyenne», anticipe déjà l'exécutif pour la période 2015-2017.


Hausse de 120 milliards en deux ans


Mais d'ici là, la dette de la France dépassera 1950 milliards d'euros à la fin 2014, si la croissance atteint 0,9% comme le prévoit le gouvernement. Soit une hausse de plus de 120 milliards en deux ans et un total qui équivaudra, en théorie, à plus de 30.000 euros par Français.

 

Le pic de 2014 est «le reflet de la situation du déficit public», souligne-t-on dans les rangs du gouvernement où on reconnaît qu'«on est à un sommet et qu'il faut que ça change». Certes, Bercy prévoit que ce déficit recule de 4,1% cette année à 3,6% fin 2014. Mais, d'une part, c'est moins que ce qui était initialement prévu - Paris ayant décidé de profiter de la flexibilité de deux ans, jusqu'en 2015, offerte par la Commission européenne pour ramener ses finances publiques dans les clous du pacte de stabilité; et d'autre part, ce n'est pas suffisant pour inverser la courbe.

 

Le chiffre «intègre en outre les plans de soutien financiers à la zone euro», insiste-t-on. Ces derniers ont déjà eu un impact sur la dette 2012 de la France de 48 milliards. Une note qui grimpera en cumulé à 62,5 milliards fin 2013 avant de culminer à 68,7 milliards fin 2014. Hors soutien à la zone euro, la dette atteindrait 91,8% du PIB à la fin 2014, un chiffre plus avenant sur lequel l'exécutif a prévu de communiquer beaucoup plus.


«Le risque d'emballement de la dette n'est pas que théorique»


À la veille de l'été, le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, lors de la présentation de son rapport annuel sur les finances publiques, avait prévenu qu'«aussi longtemps que notre pays aura une dette élevée, il se situera dans une zone dangereuse qui l'expose à un risque en cas de hausse des taux d'intérêt». Avant de prévenir que «le risque d'emballement de la dette n'est pas que théorique», rappelant au passage que la charge d'intérêt des administrations publiques (environ 46 milliards en 2012, comme en 2013) représente en France plus du double de l'effort budgétaire consacré à la recherche et à l'enseignement supérieur.


La semaine dernière, le ministre de l'Économie ne pouvait s'empêcher de lâcher: «L'opposition prophétisait une attaque spéculative; nous n'avons jamais emprunté si peu cher.» Avec un tel record d'endettement à venir, l'Agence France Trésor, la cellule de Bercy chargée de placer au mieux la dette de la France, doit croiser les doigts pour que cela dure…

 

Graphique: http://www.syti.net/Endettement.html

 

http://www.internationalnews.fr/article-la-dette-francaise-va-exploser-tous-les-records-en-2014-120156518.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés