27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:58

Internationalnews

30 mars 2011

Voir aussi plus bas: Libyan rebel commander admits his fighters have al-Qaeda links

 
Interviewé par le quotidien italien Il Sole 24 Ore, Abdel-Hakim al-Hasidi, l'un des chefs militaires de la rébellion anti-Kadhafi, a confirmé que des Libyens, « aujourd’hui sur la ligne de front à Adjabiya », ont fait partie d’un groupe « d’environ 25 » djihadistes recrutés, à partir de 2005, dans la région de Darnah, pour combattre en Irak aux côtés de la résistance irakienne. Ces combattants, dit-il, « sont des patriotes et de bons musulmans, pas des terroristes ». Il a ajouté, sibyllin, que les « membres d’Al-Qaïda sont également de bons musulmans et se battent contre l’envahisseur ».


La présence de djihadistes libyens dans les rangs de l’Etat islamique d’Irak, est connue depuis la découverte par les Forces spéciales américaines, le 11 septembre 2007, de fichiers informatiques dans un campement bédouin près de Sindjar, non loin de la frontière syrienne. Sur plus de 600 djihadistes étrangers recensés, entrés en Irak entre août 2006 et août 2007, 137 étaient libyens, pour la plupart originaires des régions de Darnah et de Benghazi (1). Ils étaient proches du Groupe islamique combattant en Libye (GIGL - Al-Jama’a al-Islamiyyah al-Muqatilah bi-Libya), en guerre contre les troupes gouvernementales libyennes entre 1995 et 1996.


Cette organisation était dirigée par Abou Laith al-Libi, mort fin janvier 2008, tué par un drone américain tiré sur une maison d’un village du Waziristan (zones tribales du Pakistan). Le Libyen, dont la tête était mise à prix cinq millions de dollars, était proche de Ayman Al-Zawahiri, idéologue musulman présenté comme le « n° 2 d’al-Qaida ».


Des missiles sol-air dans le Ténéré ?


Abdel-Hakim al-Hasidi qui commande actuellement la région de Darnah a précisé qu’il n’en est pas l’« Emir ». C’est un ancien d’Afghanistan, arrêté en 2002 à Peshawar, au Pakistan, incarcéré quelques mois à Islamabad, puis en Libye jusqu’en 2008.


Dans les milieux djihadistes, combattre ailleurs que dans son propre pays soulève des controverses. La résurgence du Groupe islamique combattant en Libye au sein du regroupement appelé Emirat islamique de Barqa, se distingue principalement de la branche locale d’Al-Qaïda par le fait qu’elle estime devoir lutter, prioritairement, contre le régime libyen. Son alliance tactique avec les dirigeants du Comité national de transition (CNT) ne durera pas. Il n’y a rien de commun, idéologiquement parlant, entre les anciens ministres kadhafistes de la Justice ou de l’Intérieur et ceux qu’ils ont durement réprimé.


Dès le 24 février dernier, Abdelmalek Droukdel, chef d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) a apporté son soutien à l’opposition anti-Kadhafi. Cela inquiète le président tchadien Idriss Deby car, selon lui, « les islamistes d’Al-Qaïda ont profité du pillage des arsenaux en zone rebelle pour s’approvisionner en armes, y compris en missiles sol-air, qui ont été par la suite exfiltrés dans leurs sanctuaires du Ténéré ».

 

Il dit être certain, à 100%, de ces affirmations (2). On aimerait bien savoir ce que Nicolas Sarkozy pense de cette déclaration et si la guerre de Libye ouvre la voie au transfert de la composante navale Commandement militaire des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) de Naples à Benghazi.


(1) Al-Qaïda’s foreign fighters en Iraq – A first look at the Sinjar records

www.ctc.usma.edu/harmony/pdf/CTCForeignFighter.19.Dec07.pdf

(2) Interview de Idriss Deby - Jeune Afrique (28/3/11)

Lire aussi: Comment Sarkozy a orchestré la révolte libyenne (revue de presse) (27/03/2011 )

Source:

 

Le blog de Gilles Munier

Url de cet article:

http://www.internationalnews.fr/article-libye-les-djihadistes-du-conseil-national-de-transition-cnt-70640044.html


Libyan rebel commander admits his fighters have al-Qaeda links

Abdel-Hakim al-Hasidi, the Libyan rebel leader, has said jihadists who fought against allied troops in Iraq are on the front lines of the battle against Muammar Gaddafi’s regime.

 

In an interview with the Italian newspaper Il Sole 24 Ore, Mr al-Hasidi admitted that he had recruited "around 25" men from the Derna area in eastern Libya to fight against coalition troops in Iraq. Some of them, he said, are "today are on the front lines in Adjabiya".

 

Mr al-Hasidi insisted his fighters "are patriots and good Muslims, not terrorists," but added that the "members of al-Qaeda are also good Muslims and are fighting against the invader".

 

His revelations came even as Idriss Deby Itno, Chad’s president, said al-Qaeda had managed to pillage military arsenals in the Libyan rebel zone and acquired arms, "including surface-to-air missiles, which were then smuggled into their sanctuaries".

 

Mr al-Hasidi admitted he had earlier fought against "the foreign invasion" in Afghanistan, before being "captured in 2002 in Peshwar, in Pakistan". He was later handed over to the US, and then held in Libya before being released in 2008.

 

US and British government sources said Mr al-Hasidi was a member of the Libyan Islamic Fighting Group, or LIFG, which killed dozens of Libyan troops in guerrilla attacks around Derna and Benghazi in 1995 and 1996.

 

Even though the LIFG is not part of the al-Qaeda organisation, the United States military’s West Point academy has said the two share an "increasingly co-operative relationship". In 2007, documents captured by allied forces from the town of Sinjar, showed LIFG emmbers made up the second-largest cohort of foreign fighters in Iraq, after Saudi Arabia.

 

Earlier this month, al-Qaeda issued a call for supporters to back the Libyan rebellion, which it said would lead to the imposition of "the stage of Islam" in the country.

 

British Islamists have also backed the rebellion, with the former head of the banned al-Muhajiroun proclaiming that the call for "Islam, the Shariah and jihad from Libya" had "shaken the enemies of Islam and the Muslims more than the tsunami that Allah sent against their friends, the Japanese".

 

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/libya/8407047/Libyan-rebel-commander-admits-his-fighters-have-al-Qaeda-links.html

PDF - 824.6 kb
Al‐Qa’ida’s Foreign Fighters in Iraq: A First Look at the Sinjar Records

via Ballaciao

Url de cet article:

http://www.internationalnews.fr/article-libye-les-djihadistes-du-conseil-national-de-transition-cnt-70640044.html

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Afrique-Africa
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés