20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 13:46
Internationalnews
LEMONDE 15.04.10

http://mosuniverse.com/blogs/nicole/files/2009/05/man-on-the-moon-x-obama.jpg


Barack Obama a-t-il abandonné la Lune pour mieux conquérir Mars ? Après s'être attiré les critiques pour avoir annoncé, en février, sa décision d'annuler le programme Constellation, qui prévoyait le retour des Américains sur la Lune vers 2020 et, au-delà, les vols habités sur Mars, le président américain a surpris son monde en dévoilant un programme spatial des plus ambitieux.


Devant les employés de la NASA, au cœur du système, M. Obama a donné des gages : se disant "100 % concerné par le futur de [l'agence spatiale]", le président a assuré que les programmes spatiaux n'étaient pas un luxe pour les Etats-Unis, mais bien une "nécessité". Seulement, a-t-il dit dans un discours prononcé au centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral, "nous ne pouvons pas continuer en suivant les méthodes du passé".


"J'ESPÈRE QUE JE SERAI LÀ POUR LE VOIR"


Le futur de la NASA version Obama passe donc par Mars. "Au début de la prochaine décennie, des vols d'essai testeront les dispositifs nécessaires pour une exploration au-delà de l'orbite terrestre basse, et vers 2025 nous espérons que des nouveaux vaisseaux spatiaux pourront nous permettre d'envoyer des missions habitées au-delà de la Lune, dans l'espace intersidéral", a déclaré M. Obama.


"Nous commencerons en envoyant des astronautes sur un astéroïde pour la première fois dans l'histoire. Vers le milieu des années 2030, je pense que nous pourrons envoyer des hommes en orbite autour de Mars et les faire revenir sains et saufs sur Terre." Plus tard, "suivra une arrivée sur Mars", a encore indiqué M. Obama. "Et j'espère que je serai là pour le voir", a conclu le président, qui est âgé de 48 ans, dans ce discours optimiste où il a aussi dévoilé une augmentation de 6 milliards de dollars du budget de l'agence spatiale américaine.


LA LUNE ? "BUZZ Y EST DÉJÀ ALLÉ"


Cette profession de foi vise de toute évidence à contrer le coup de froid qu'avait constitué l'annonce fin février de l'annulation du programme Constellation. Accompagné par l'un des héros du programme Apollo et deuxième homme sur la Lune, Buzz Aldrin, M. Obama a affirmé qu'il était toujours question de retourner sur le satellite naturel de la Terre. "Nous devrions entreprendre un retour à la surface de la Lune d'abord, comme cela était prévu auparavant. Mais, disons-le franchement, nous y sommes déjà allés. Buzz y est déjà allé", a expliqué le président.


"Il y a bien davantage d'espace à explorer et bien plus à apprendre lorsque nous le ferons", a-t-il expliqué, plaidant pour une "exploration robotisée du système solaire, dont une sonde dans l'atmosphère du soleil, des missions nouvelles d'exploration vers Mars et d'autres destinations, et un télescope de nouvelle génération pour prendre la suite de Hubble".


Alors que les employés de l'agence spatiale américaine envisagent avec appréhension la fin annoncée pour cette année du programme des navettes spatiales après près de trente ans de service, M. Obama a affirmé que son plan pour la NASA créerait 2 500 emplois dans les deux années à venir. Rappelant l'odyssée de la conquête lunaire ayant abouti il y a plus de quarante ans, M. Obama a salué "l'une des plus grandes réussites de l'histoire humaine". "La question pour nous est de savoir s'il s'agissait du début de quelque chose ou de la fin de quelque chose. J'ai choisi de croire que ce n'était que le début."

 

http://www.lemonde.fr/

 

Illustration: mosuniverse.com


http://www.internationalnews.fr/article-obama-veut-atteindre-mars-en-2035-50415630.html

 

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans USA
commenter cet article

commentaires

Andreani 25/05/2010 15:33



Bon voyage. Espère que c'est juste un billet aller !


Mca



Internationalnews 25/05/2010 21:09



Oui, one-way ticket !!!



Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés