22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 06:29

 

Texte intégral de cette pétition citoyenne. Le formulaire de signature en ligne se trouve en bas de cette page.

Téléchargez la pétition citoyenne            ou   Lisez l’intégralité et signez en ligne


 caducee.gif


 

PÉTITION
Pour une Organisation Mondiale de la Santé indépendante


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est garante de la santé des populations dans le monde et fait autorité auprès des États. Elle doit, conformément à sa Constitution, être indépendante de tout intérêt commercial.

 

Les affaires successives de l’amiante et du tabac, auxquelles s’ajoutent actuellement les problèmes posés par les pesticides, les polychlorobiphényls ou PCB … montrent que l’OMS peut être entravée dans sa mission par des lobbies infiltrés. Ce sont là accidents susceptibles de se produire dans toute institution.

 

Avec l’accord entre l’OMS et l’AIEA (Agence Internationale pour l’Énergie Atomique), signé le 28 mai 1959, (Rés.WHA 12-40), l’Organisation Mondiale de la Santé s’est liée à une agence dont le but reconnu est la promotion commerciale de l’atome civil.

 

Or, cet accord exige que “chaque fois que l’une des parties se propose d’entreprendre un programme ou une activité dans un domaine qui présente ou peut présenter un intérêt majeur pour l’autre partie, la premiêre consulte la seconde en vue de régler la question d’un commun accord”. (article I §3).

 

L’article III prévoit de “prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel de certains documents”. Enfin : “en vue d’assurer une coopération aussi complète que possible… l’OMS et l’AIEA s’engagent à éviter les doubles emplois inutiles dans le rassemblement, l’établissement et la publication des statistiques ...” (Art.7).


L’AIEA dépend du Conseil de Sécurité de l’ONU et se trouve ainsi dans une position hiérarchique dominante à l’égard de l’OMS qui ne dépend que du Conseil Économique et Social(1). Que se passe-t-il lorsqu’il y a conflit d’intérêts entre l’information et la prise en charge de la santé des populations par l’OMS face à la promotion commerciale du nucléaire par l’AIEA ? La réponse est dans la gestion de la catastrophe de Tchernobyl.


L’OMS a mis 5 ans avant de venir sur les lieux, laissant le champ libre à l’AIEA. En novembre 1995, l’OMS a réuni une conférence internationale sur les suites de Tchernobyl. Beaucoup de témoignages se sont révélés inquiétants : les actes de cette conférence n’ont toujours pas été publiés (2).

 

Six mois plus tard, l’AIEA convoque une autre conférence à Vienne (avril 1996), qui donne ce bilan officiel de la catastrophe, que l’OMS ne remet pas en cause : 32 morts, 200 irradiés, 2000 cancers de la thyroïde chez les enfants!

 

Ces chiffres, révisés à la hausse le 5 septembre 2005 (une cinquantaine de morts, 400 irradiés, 4000 cancers) sont tout aussi dérisoires, ne tenant aucun compte de l’état de santé des enfants, à 80% malades dans les zones contaminées, ni du nombre de morts et d’invalides parmi les 600.000 à 1.000.000 de liquidateurs qui sont intervenus pour éviter une plus grande catastrophe.

 

Il suffit pour s’en convaincre de confronter ce bilan avec ce que rapporte l’Ambassade d’Ukraine en France, le 25 avril 2005, concernant ce seul pays : “3,5 millions d’habitants dont 1,3 millions d’enfants ont été fortement irradiés en 1986. 2.646.106 citoyens sont considérés comme victimes, en janvier 2005. Parmi ceux qui vivent encore dans les régions contaminées par des retombées radioactives, 84.7% sont malades. En 2004, 94% des liquidateurs étaient malades. Chaque année la proportion des malades augmente”.

 

Je demande une révision de cet accord entre l’OMS et l’AIEA, afin que l’OMS redevienne indépendante :

 
     - qu’elle cesse d’être complice d’une désinformation à propos du nucléaire en général ;

 
   - qu’elle soutienne l’effort des chercheurs de l’ex-union soviétique et d’ailleurs, qui tentent d’aider les populations contaminées à lutter contre les effets de la catastrophe de Tchernobyl ;


     - qu’elle prenne l’initiative de recherches et de prophylaxie sur le problème controversé de l’irradiation interne par les faibles doses de Césium 137 et autres radionucléïdes, qui continuent d’être actifs pendant des périodes allant de quelques décennies à des centaines d’années.


J’estime que toutes ces recherches doivent être rendues publiques car nulle part nous ne sommes à l’abri d’un accident pour lequel nous n’avons aucune préparation sérieuse à ce jour.



Depuis le 26 avril 2007, des “vigies” sont devant le siège de l’OMS à Genève, de 8 heures du matin à 18 heures, les jours ouvrables pour dénoncer cet accord OMS-AIEA et demander à l’OMS de recouvrer son indépendance. Je m’associe à cette action pour que l’OMS assure pleinement sa mission.



(1) Témoignage du Dr.Nakajima, directeur de l’OMS en 1995, interviewé à Kiev en 2001 (Cf. Controverses nucléaires, documentaire de W.Tchertkoff. Accès au site d’Alerte Verte : www.alerte-verte.com


(2) Cf. La catastrophe de Tchernobyl et la santé de Michel Fernex - Téléchargez l’article de Michel Fernex

 

Téléchargez la pétition citoyenne            ou   Lisez l’intégralité et signez en ligne

 

http://www.internationalnews.fr/article-petition-pour-une-organisation-mondiale-de-la-sante-independante-71763365.html

logo_index-copie-1.gif

Partager cet article

Published by Internationalnews - dans Santé-Health
commenter cet article

commentaires

Carole Duval 22/04/2011 13:57



Est-ce que je peux apposer ma asignature sur cette pétition même si je suis résidente canadienne? Merci!



Internationalnews 22/04/2011 14:01



Bien sûr !


Il s'agit d'une pétition internationale.


Merci et très bon week-end



Présentation

  • : internationalnews
  • internationalnews
  • : Un site d'information et de réflexion sur l'actualité internationale, le nouvel ordre mondial, la géostratégie, la propagande, l'impérialisme, le nucléaire, l'économie, l'environnement et la culture, illustré de documentaires. Site géré par des journalistes bénévoles, sans aucune obédience politique, religieuse ou autre.
  • Contact

STOP TAFTA !

Rechercher

Dossiers les plus consultés